Professional practice

 

Resources for nurses

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Été - rentrée 2021

Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence

L’examen clinique infirmier démontre sa pertinence pour déterminer les causes des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence et en assurer la prise en charge.

Lalla Mariam Haïdara, M. Sc., Philippe Voyer, Ph. D., et Pierre-Hugues Carmichael, M. Sc.

Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence
Recherche | Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence

Une étude du Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ) démontre l’importance de l’examen clinique infirmier pour déterminer les causes des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD), cibler les interventions les plus efficaces afin d’en diminuer la fréquence et, par voie de conséquence, améliorer la prise en charge des problèmes de comportements des aînés atteints de troubles neurocognitifs majeurs (TNCM). En voici les faits saillants.

Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) constituent un défi pour les équipes soignantes. Fuites, cris, insultes, coups : les infirmières doivent en déterminer la cause pour améliorer la prise en charge de cette clientèle et mieux la soigner.

Cet article met en lumière l’importance de l’examen clinique infirmier pour y arriver. Il présente une étude rétrospective qui décrit les causes biopsychologiques des SCPD repérées par les infirmières lors de leur examen clinique et les interventions non pharmacologiques qu’elles ont entreprises pour les traiter.

On sait que le vieillissement de la population affecte le système de santé. En 2016, les aînés représentaient 18 % de la population totale du Québec. Ils seront 28 % en 2066 (Institut de la statistique du Québec, 2019). Le vieillissement est corrélé à une prévalence croissante de TNCM. Ces derniers sont associés aux SCPD (Gerlach et Kales, 2018). Il faut donc prévoir que ces symptômes exigeront de plus en plus de soins.

SCPD et besoins compromis

Les SCPD sont définis comme des signes et des symptômes reflétant une altération de la perception, du contenu de la pensée, de l’humeur ou du comportement (Finkel et al. 1996). Ils regroupent un ensemble de manifestations cliniques telles que l’errance, la résistance aux soins, l’agitation verbale ou les idées délirantes (Draper, Brodaty et Finkel, 2012; MSSS, 2014b). Les SCPD peuvent entraîner des souffrances, une institutionnalisation prématurée, une augmentation du coût des soins et une perte de qualité de vie importante pour les patients et leurs familles (Draper, Brodaty et Finkel, 2012).

 


Références

Algase, D. L., Beck, C., Kolanowski, A., Whall, A., Berent, S., Richards, K. et Beattie, E. (1996). «Needdriven dementia-compromised behavior: An alternative view of disruptive behavior». American Journal of Alzheimer’s Disease, 11(6), 10-19.

Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées (CCSMPA). (2006). «Lignes directrices nationales. La santé mentale de la personne âgée. Évaluation et prise en charge des problèmes de santé mentale en établissements de soins de longue durée (particulièrement les troubles de l’humeur et du comportement)». Toronto: CCSMPA.

Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées (CCSMPA). (2014). «Mise à jour des lignes directrices nationales. La santé mentale de la personne âgée. Évaluation et prise en charge des problèmes de santé mentale en établissements de soins de longue durée (particulièrement les troubles de l’humeur et du comportement)». Toronto: CCSMPA.

Cohen-Mansfield, J., Dakheel-Ali, M., Marx, M. S., Thein, K. et Regier, N. G. (2015). «Which unmet needs contribute to behavior problems in persons with advanced dementia?». Psychiatry Research, 228(1), 59-64.

ohen-Mansfield, J., Libin, A. et Marx, M. S. (2007). «Nonpharmacological treatment of agitation: A controlled trial of systematic individualized intervention». The Journals of Gerontology Series A: Biological Sciences and Medical Sciences, 62(8), 908-916.

Cohen-Mansfield, J., Thein, K., Marx, M. S., Dakheel-Ali, M. et Freedman, L. (2012). «Efficacy of nonpharmacologic interventions for agitation in advanced dementia: A randomized, placebo-controlled trial». The Journal of Clinical Psychiatry, 73(9), 1255-1261.

Draper, B., Brodaty, H. et Finkel, S. (2012). «The IPA complete guides to BPSD–specialists guide». International Psychogeriatric Association (IPA).

Finkel, S. I., Costa e Silva, J., Cohen, G., Miller, S. et Sartorius, N. (1996). «Behavioral and psychological signs and symptoms of dementia: A consensus statement on current knowledge and implications for research and treatment». International Psychogeriatrics, 8(Suppl. 3), 497-500.

Gagné, C. et Voyer, P. (2013). «Symptômes comportementaux et psychologiques de la démence: qu’en savons-nous?». Perspective infirmière, 10(4), 36-39.

Gerlach, L. B. et Kales, H. C. (2018). «Managing behavioral and psychological symptoms of dementia». Psychiatric Clinics, 41(1), 127-139.

Institut de la statique du Québec. (2019). «Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2016-2066». Québec. Repéré à http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/perspectives/perspectives-2016-2066.pdf

Kales, H. C., Gitlin, L. N. et Lyketsos, C. G. (2015). «Assessment and management of behavioral and psychological symptoms of dementia». British Medical Journal, 350(7), h369.

Landreville, P., Voyer, P. et Carmichael, P.-H. (2013). «Relationship between delirium and behavioral symptoms of dementia». International Psychogeriatrics, 25(4), 635-643.

Malara, A., De Biase, G. A., Bettarini, F., Ceravolo, F., Di Cello, S., Garo, M., ... Spadea, F. (2016). «Pain assessment in elderly with behavioral and psychological symptoms of dementia». Journal of Alzheimer’s Disease, 50(4), 1217-1225.

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). (2014a). «Approche non pharmacologique visant le traitement des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence». Québec: MSSS. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-829-06W.pdf

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). (2014b). «Processus clinique visant le traitement des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence». Québec: MSSS. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-829-05W.pdf

Mjørud, M., Engedal, K., Røsvik, J. et Kirkevold, M. (2017). «Living with dementia in a nursing home, as described by persons with dementia: A phenomenological hermeneutic study». BMC Health Services Research, 17(1), 93.

Orgeta, V., Qazi, A., Spector, A. E. et Orrell, M. (2014). «Psychological treatments for depression and anxiety in dementia and mild cognitive impairment». Cochrane Database of Systematic Reviews (1).

Rey, S. (2014). «Description du processus de prise en charge des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence par des infirmières» [mémoire de maîtrise]. Québec : Université Laval. Récupéré d'Archimède [l'archive de publications électroniques de l'Université Laval] : https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/25615?locale=fr

Sampson, E. L., White, N., Lord, K., Leurent, B., Vickerstaff, V., Scott, S. et Jones, L. (2015). «Pain, agitation, and behavioural problems in people with dementia admitted to general hospital wards: A longitudinal cohort study». Pain, 156(4), 675-683.

Zielin, S. et McCabe, M. (2016). «Exploring the relationship between premorbid personality and dementia-related behaviors». Journal of Gerontological Nursing, 42(1), 40-48. Repéré à https://doi.org/10.3928/00989134-20151008-77

Pour aller plus loin