Actualité

Un an plus tard : qu’est-ce que la pandémie a révélé sur la profession infirmière?

2021 Mar 11
Un an plus tard : qu’est-ce que la pandémie a révélé sur la profession infirmière?

Presque un an après le début de cette crise sanitaire sans précédent, quelles leçons peuvent être tirées quant à la connaissance de l’expertise infirmière?

Dès le printemps 2020, les bilans émanant des CHSLD ont sonné l’alarme et révélé que les activités infirmières ne pouvaient pas être accomplies par n’importe quel professionnel, en raison des savoirs et compétences spécifiques qu’elles requièrent.

Au fil des mois, les infirmières et infirmiers ont travaillé sans relâche dans des conditions d’exercice plus difficiles que jamais. Tous méritent remerciements et respect pour leur détermination remarquable à bien soigner en cette période de crise. L’image frappante des gants, masques, blouses et visières ajoutés aux uniformes témoignera pendant longtemps de la lutte contre l’invisible virus.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que la crise sanitaire a mis en lumière à quel point l’expertise infirmière est unique. La diversité des compétences au sein même de la profession rend toutefois impossible la mobilité des infirmières et infirmiers d’un secteur à l’autre en vue de soigner les patients contaminés. Par exemple, travailler en pédiatrie nécessite des compétences spécifiques qui ne sont pas transférables en gériatrie. Exiger une telle mobilité démontrerait entre autres la méconnaissance de cette réalité. Les infirmières et infirmiers refusent d’être considérés comme des « anges gardiens » ou de simples « bras ». Ils se revendiquent plutôt en tant que professionnels autonomes, aptes à prendre des décisions complexes après avoir exercé leur jugement clinique.

La crise de la COVID-19 a surtout établi que la reconnaissance de l’expertise infirmière est devenue incontournable. Le caractère inédit de cette maladie et de ses traitements a mis au défi tous les professionnels sur le terrain, notamment les infirmières et infirmiers qui travaillent en prévention et contrôle des infections.

Les démarches visant à prendre part aux campagnes de dépistage et de vaccination, entre autres avec le retour en grand nombre d’infirmières et d’infirmiers retraités, constituent des exemples éloquents de l’engagement de toute la profession.

Un an plus tard, la pandémie nous aura appris qu’il est essentiel de faire connaître et reconnaître l’expertise infirmière pour un avenir en santé!

Pour aller plus loin