Professional practice

 

Resources for nurses

 

Gestion

Vers un leadership politique des infirmières, ou comment changer les choses

Francine Ducharme, inf., Ph. D.

|
2018 Oct 31
Vers un leadership politique des infirmières, ou comment changer les choses


Inspirée d’un parcours d’infirmière soignante, de professeure, de chercheuse et de gestionnaire, l’occasion m’est ici offerte de partager, en toute humilité, une réflexion sur la capacité des infirmières à faire preuve d’influence et à exercer un leadership politique. Je présenterai d’abord une conception englobante du leadership politique pour ensuite discuter de certaines entraves à ce type de leadership chez les infirmières, mais aussi de quelques avenues novatrices de réussite pour influencer et guider le changement; en d’autres termes, pour changer les choses.

Dans le cadre de cette réflexion que nous voulons pertinente pour les infirmières provenant de différents horizons, le leadership politique est abordé dans son sens le plus large et inclusif, permettant d’envisager comment les infirmières peuvent favoriser le changement et améliorer les soins de santé d’ici et d’ailleurs. Bien que le terme « leadership », très en vogue actuellement, possède plusieurs définitions et soit parfois utilisé sans en considérer les attributs (Mannix, Wilkes et Daly, 2013), nous en proposons ici une définition qui fait appel à trois attributs principaux : 1) la capacité d’influencer autrui pour des fins que l’on juge importantes; 2) la capacité de modifier une situation et de produire des changements et; 3) le pouvoir de transformer. En somme, avoir du leadership consiste tout simplement à influencer, à modifier et à transformer. Dans ce contexte, les infirmières exercent-elles un leadership politique? Exercent-elles leur pouvoir afin de contribuer aux changements en vue d’améliorer la qualité des soins?

Nous répondons à ces questions par… non, et parfois oui. Voici quelques justifications à cette réponse paradoxale.

Pourquoi les infirmières n’exercent-elles pas toujours leur leadership politique?


Peu d’infirmières souhaitent s’engager dans l’action politique (Williams, Avolio, Ott et Miltner, 2016). Plusieurs éléments peuvent permettre d’expliquer ce « non » à l’exercice du pouvoir dont l’un, très important, concerne l’histoire de la profession infirmière et certaines de ses valeurs sous-jacentes traditionnelles. Pensons à la subordination à la profession médicale qui, même si elle est de moins en moins prégnante, persiste encore; pensons également au don de soi, à la vocation et, bien entendu, à l’humilité (Cohen, Pepin, Lamontagne et Duquette, 2002), des caractéristiques en porte-à-faux avec des visées d’autonomie et d’autodétermination, avec le désir d’être entendues et valorisées et avec l’essor
d’une pensée critique.

Une autre raison pour ce « non » à l’exercice du leadership politique est liée à l’arrivée récente de la recherche en tant que mode de développement des connaissances pour les infirmières. Il existe plusieurs façons de développer des savoirs. Pensons aux modèles de rôle et aux traditions, à l’intuition, à l’apprentissage par les pairs (Ducharme, 2001). Toutefois, la recherche, en tant que mode scientifique de développement des connaissances, a été reconnue tardivement dans la discipline, ayant comme conséquence un développement relativement nouveau des programmes d’études supérieures, notamment les programmes d’études doctorales qui ont amené les sciences infirmières à être considérées comme discipline professionnelle autonome. En effet, c’est la formation doctorale, visant à produire des chercheurs leaders, qui offre une contribution aux savoirs et aux résultats probants, résultats dont les infirmières ont besoin pour se positionner comme les autres professionnels dans leur champ d’exercice.

Note au lecteur: Ce texte constitue une synthèse et une adaptation de la conférence d’ouverture prononcée dans le cadre du 7e Congrès mondial du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF) tenu à Bordeaux, le 4 juin 2018, sous le thème « La profession infirmière engagée vers l’avenir : chercher, innover, soigner. »

 

 


Références

Bourgault, P., Ducharme, F., Brousseau, S., Cloutier, F., Gagnon, A., Lavoie, M., Milhomme, D. et Tremblay, M. (2018, 7 mars). «Il est urgent de revaloriser la profession». La Presse+ (section Débats).
Cohen, Y. et Pepin, J. (2018, 15 mars). «La souffrance au travail et la reconnaissance professionnelle des infirmières» [Blogue]. Huffington Post.
Cohen, Y., Pepin, J., Lamontagne, E. et Duquette, A. (2002). «Les sciences infirmières – Genèse d’une discipline». Montréal: Presses de l’Université de Montréal.
Delamaire, M . e t Lafortune, G . ( 2010). « Nurses in advanced roles: A description and evaluation of experiences in 12 developed countries». OECD Health Working Papers, (54), Paris: OECD.
Déry, J., D’Amour, D. et Roy, C. (2017). «L’étendue optimale de la pratique infirmière». Perspective infirmière, 14(1), 51-55.
Ducharme, F. (2001). «La recherche, voie privilégiée de développement du savoir infirmier». L’infirmière du Québec, 8(4), 23-34.
Ducharme, F. (2013). «Des résultats probants… à la politique?» Perspective infirmière, 10(2), 31-36.
Ducharme, F. (2014). «Psychoeducational interventions for family caregivers of seniors across their life trajectory: An evidence-based research program to inform clinical practice». Advances in Geriatrics, 214(316203).
Krol, A. (2018, 12 février). «L’heure des infirmières». La Presse+ (section Débats).
Laliberté, C. (2018, 18 février). «Infirmières praticiennes spécialisées: un pas important dans la bonne direction» [Blogue]. Huffington Post.
Lasalle, M. (2018). «Leadership: que dit la recherche?». Revue Les diplômés – UdeM Nouvelles.
Lomas, J. (2005). «Using research to inform healthcare managers’ and policy makers’ questions: From summative to interpretive synthesis». Health Care Policy, 1(1), 55-71.
Mannix, J., Wilkes, L. et Daly, J. (2013). «Attributes of clinical leadership in contemporary nursing: An integrative review». Contemporary Nurse, 45(1), 10-21.
Ministère de la Famille et des Aînés. (2008). «Préparons l’avenir avec nos aînés – Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés». Québec: MFA, 168 p.
Ministère de la Famille et des Aînés/Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2012). «Vieillir et vivre ensemble – Chez soi, dans sa communauté, au Québec». Québec: Gouvernement du Québec, 200 p.
Ministère de la Famille. (2017). «Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées, 2017–2022». Québec: Gouvernement du Québec, 85 p.
Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2003). «Chez soi : le premier choix – La politique de soutien à domicile». Québec: MSSS, 45 p .
Pepin, J., Ducharme, F. et Kerouac, S. (2017). «La pensée infirmière» (4e éd.). Montréal: Chenelière.
Poitras, A . (2018, 27 janvier). «Le patient, une précieuse source de savoir». Le Devoir (cahier spécial).
Russell, G . E . e t F awcett, J . ( 2005). «The conceptual model for nursing and health policy revisited». Policy, Politics, & Nursing Practice, 6(4), 319-326.
Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone. (2011). «La formation universitaire des infirmières et infirmiers: une réponse aux défis des systèmes de santé» [Mémoire]. Montréal: SIDIIEF.
Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone. (2015). «La qualité des soins et la sécurité des patients – Une priorité mondiale [Mémoire]. Montréal: SIDIIEF.
Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone. (2017). «Infection au VIH en Afrique francophone – Miser sur la profession infirmière: une stratégie gagnante» [Prise de position]. Montréal: SIDIIEF.
Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone. (2018). «La pratique infirmière avancée. Vers un consensus au sein de la francophonie» [Étude réalisée par Diane Morin]. Montréal: SIDIIEF.
Shojania, K. G., Sampson, M., Ansari, M. T., Doucette, S. et Moher, D. (2007). «How quickly do systematic reviews go out of date? A survival analysis». Annals of Internal Medicine, 147(4), 224-233.
Williams, M., Avolio, A. E., Ott, K. M. et Miltner, R. S. (2016). «Promoting a strategic approach to clinical nurse leader practice integration». Nursing Administration Quarterly, 40(1), 24-32.