Éditorial du président

Vivre et mourir dans la dignité en CHSLD

Éditorial de Luc Mathieu, président de l’OIIQ
2022 Jun 16

Au cours des derniers mois, des rapports ont fait état de situations inacceptables dans les CHSLD, ce qui a causé la mort de personnes vulnérables et d’immenses souffrances individuelles et collectives pendant la pandémie. Le président de l’OIIQ, Luc Mathieu, insiste sur le fait qu’il est plus que temps d’agir pour donner aux aînés les plus vulnérables la dignité qui leur revient.

Les CHSLD ne sont pas que des milieux de vie. Ce sont aussi des milieux de soins. Les infirmières et infirmiers doivent y être présents en nombre suffisant et avoir la formation requise pour assurer des soins sécuritaires en tout temps. N’attendons pas un prochain scandale pour contribuer à faire changer les choses.

 

 

« La coroner, la Protectrice du citoyen et la Commissaire à la santé et au bien-être arrivent à des conclusions convergentes et proposent des recommandations qui vont toutes dans le même sens. Qu’est-ce qu’on attend pour faire des soins aux aînés les plus vulnérables de notre société une priorité nationale? »

 

 

Pour aller plus loin