Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Entrevue
Supplément - L'OIIQ, 100 ans à veiller sur la santé

Entrevue avec Luc Mathieu : Préparer la profession infirmière à relever les défis de demain

Par Caroline Baril

Entrevue avec Luc Mathieu : Préparer la profession infirmière à relever les défis de demain

Dans la foulée de son centenaire, l’OIIQ s’est engagé dans la mise en oeuvre d’un plan stratégique échelonné sur trois ans, visant à faire reconnaître l’expertise infirmière auprès du public et des acteurs clés du système de santé.

Cet exercice de planification a été mené en consultation avec les infirmières et infirmiers, ainsi qu’avec une trentaine de parties prenantes évoluant dans le système professionnel ainsi que dans les milieux de la santé et de l’éducation, en plus de représentants du public. En tant qu’organisation veillant à la protection du public, l’OIIQ souhaite plus que jamais continuer de soutenir la pratique professionnelle de ses membres. Le président, Luc Mathieu, explique pourquoi la planification stratégique est un document porteur pour les infirmières et infirmiers, de même que pour l’avenir de la profession.

Quel est le dossier prioritaire de la planification stratégique?

Le baccalauréat comme norme d’entrée minimale à la profession est la première orientation de la planification stratégique 2020-2023. Lors de la tournée visant à préparer la planification stratégique, presque toutes les parties prenantes nous ont mentionné qu’il fallait aller de l’avant dans le dossier de la norme d’entrée minimale. On ne le dira jamais assez, il n’est pas question ici de porter atteinte à la contribution des infirmières et infirmiers diplômés des cégeps. Nous parlons ici de l’avenir. Et rappelons-nous que ce dossier est discuté dans la profession depuis plus de 40 ans.

 

Pour aller plus loin