Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Équipements de protection : énoncé de position de quatre ordres professionnels

23 avr. 2020
Équipements de protection : énoncé de position de quatre ordres professionnels

Advenant une pénurie d’équipements de protection individuelle (EPI) en situation de pandémie de COVID-19, les personnes soignantes feraient face à un important dilemme éthique : entre devoir professionnel de soigner et impératif de se protéger, que choisir?

Considérant, d’une part, l’importance de minimiser la prise de risque et, d’autre part, l’urgence de prodiguer des soins dans les meilleurs délais et conditions possible, le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec et l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec concluent, dans un énoncé de position conjoint, qu’une personne soignante ne disposant pas d’un EPI adapté devrait renoncer à prodiguer un soin à un patient.  

Ainsi, en période pandémique, y compris quand les EPI se font rares, la personne soignante a le devoir de se protéger avant d’agir et d’intervenir avec un EPI adapté au risque couru. Si un EPI sous-optimal la contraint à ne pas intervenir auprès d’un patient, il lui revient d’en faire part à son supérieur ainsi qu’aux membres de l’équipe interdisciplinaire, voire aux autorités de santé publique concernées.

Responsabilité, solidarité et discernement

Bien entendu, certaines situations cliniques peuvent être si critiques que la personne soignante pourrait préférer intervenir au risque d’être contaminée. Dans un tel cas, sa décision devrait être prise à la lumière d’un examen attentif de l’urgence d’intervenir et du risque couru, non seulement pour elle et ses proches, mais aussi pour ses collègues et le système de santé.

Pour plus d’informations, consultez l’énoncé de position conjoint Pénurie d’équipements de protection individuelle pendant la pandémie de COVID-19 – Entre le devoir professionnel de soigner et celui de se protéger, que choisir?