Communiqué de presse

États généraux de la profession infirmière les 20 et 21 mai 2021

Pour assurer un avenir aux soins infirmiers
12 avr. 2021
États généraux de la profession infirmière les 20 et 21 mai 2021

Montréal, le 12 avril 2021 — L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) tiendra des États généraux de la profession infirmière, les 20 et 21 mai prochain, pour la première fois depuis 25 ans afin de permettre une réflexion collective sur la mise à contribution de l’expertise infirmière aux soins de santé au Québec. Alors que la pandémie a exacerbé les enjeux non résolus de la profession, il est temps de s’interroger collectivement sur les orientations et actions structurantes au-delà de la COVID-19 en vue de meilleurs soins infirmiers pour la population québécoise. Cet événement historique, initié par l’OIIQ et présidé par les commissaires indépendants Francine Ducharme et Robert Salois, donnera lieu à un rapport final qui sera rendu public à l’automne prochain.

« L’expertise infirmière est l’une des clés pour améliorer l’efficacité et l’efficience du réseau de la santé en matière de prestation de soins de qualité et sécuritaires dont la population québécoise a tant besoin. Il est non seulement important de la faire connaître, mais aussi pressant de la reconnaître à sa juste valeur. Les États généraux s’inscrivent justement dans cette démarche de reconnaissance sans précédent. L’OIIQ déploie tous les efforts de mobilisation afin que s’offrent à nous comme société des pistes de solutions garantes des meilleurs soins infirmiers qui soient », a affirmé Luc Mathieu, président de l’OIIQ.
 

La consultation des pairs et parties prenantes

Au cœur des États généraux, l’OIIQ a mis l’accent sur le dialogue en donnant la possibilité à la communauté infirmière et aux acteurs clés de la santé de se prononcer en amont de ces derniers, que ce soit sous forme de commentaires, d’avis ou de mémoires portant sur trois enjeux-phares qui les concernent :

Plusieurs des auteurs des 58 avis et des 42 mémoires soumis seront entendus lors d’audiences publiques, accessibles à tous, qui se dérouleront en mode virtuel entre le 12 et le 22 avril de 18 h à 21 h 30. Les journalistes et le grand public sont invités à y assister en tant qu’observateurs. Il est manifeste que le contenu de ces audiences viendra alimenter les échanges, discussions et débats qui auront lieu lors de la tenue des États généraux dans le cadre d’ateliers portant sur les trois thématiques. Rendez-vous sur www.oiiq.org/audiences-publiques.
 

La participation citoyenne, une première à l’OIIQ

En collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde (INM), un jury citoyen, composé de 19 citoyennes et citoyens sélectionnés par l’INM en vue d’assurer une représentativité de la population québécoise, s’est penché sur la manière dont peuvent être améliorés l’accès aux soins et la qualité des soins au Québec. La réflexion du jury citoyen s’appuie sur des séances d’information avec des experts choisis ou entérinés par des acteurs-clés du système de santé. Une délibération collective a suivi, ayant pour but d’émettre un avis destiné à l’OIIQ et à ses partenaires. Lors des États généraux, les participants auront l’occasion d’entendre en primeur l’avis du jury citoyen présenté aux commissaires lors de l’événement.

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 78?000 membres et quelque 16?000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat d’assurer la compétence et l’intégrité des infirmières et infirmiers du Québec ainsi que de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité.