Événement

Excellence des soins

Lauréate
Liette Desjardins, inf., B. Sc.
Infirmière à la retraite
Voir sa biographie

Liette Desjardins a marqué la profession par son engagement et son implication auprès des personnes atteintes de troubles de santé mentale. Encore aujourd’hui, elle reste présente pour cette communauté du Sud-Ouest de Montréal.

Elle était encore étudiante en soins infirmiers au Cégep de Sept-Îles lorsqu’elle a su que la santé mentale deviendrait son domaine d’exercice. 

Pendant 40 ans, elle a défendu le point de vue du rétablissement en cultivant l’espoir chez la personne et son entourage. Elle prône des approches d’empowerment comme la gestion autonome des soins et des symptômes, l’inclusion des proches et des ressources communautaires dans une proximité de soins.

Liette Desjardins a participé à divers projets de recherche notamment en urgence psychiatrique, avec la validation du volet santé mentale de l’Échelle de triage et de gravité (ETG). Elle a aussi contribué à former ses collègues. « Devant des cas de santé mentale, plusieurs infirmières et infirmiers aux urgences et ailleurs croient ne pas avoir les compétences pour intervenir, mais c’est faux. Des outils existent pour pouvoir dire : "Je peux faire quelque chose.". Pour moi, c’est une grande réussite que de redonner du pouvoir aux individus. » 

Elle s’intéresse aussi à la structure organisationnelle de la profession. Elle croit sincèrement au pouvoir, trop souvent sous-utilisé, de la communauté infirmière. Elle-même n’hésite pas à intervenir comme lorsqu’elle était blogueuse. À titre de membre d’une table des partenaires en santé mentale, Liette Desjardins a favorisé des approches collaboratives en aidant à briser les enjeux de chasse gardée émanant du milieu hospitalier. 
 

 

 

Feten Karia, inf.
Infirmière en gériatrie active
Hôpital de l’Enfant-Jésus, CIUSSS de la Capitale-Nationale.
Voir sa biographie

Alors qu’elle immigre au Québec, Feten Karia est déterminée à poursuivre sa carrière d’infirmière. Tout en suivant le programme d’intégration à la profession infirmière, elle travaille comme préposée aux bénéficiaires dans des résidences privées, puis à l’unité de gériatrie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. 

L’équipe remarque immédiatement son travail impeccable et les patientes et patients ne tarissent pas d’éloges : attentionnée, à l’écoute, perfectionniste, ouverte à travailler en équipe. Ces qualités lui valent une place d’infirmière dès l’obtention de son diplôme. 

Rapidement, ses supérieures lui confient l’accueil des stagiaires et du nouveau personnel, puis le poste de bras droit de l’assistante infirmière-chef de jour. Une grande marque de confiance et une preuve qu’elle a relevé le défi de l’intégration, selon elle. « Quand je suis arrivée, j’avais tout à apprendre. Les symptômes sont pareils, mais la façon de réagir, les protocoles, la spécialité, tout était nouveau. Ça n’a pas été facile, mais je pense avoir réussi. »

Feten Karia excelle à communiquer les objectifs de ses plans thérapeutiques et sait utiliser les données probantes pour prendre des décisions. 

Auprès de la clientèle, elle use de stratégies comme la diversion, la thérapie occupationnelle, l’écoute active et le toucher thérapeutique afin de diminuer les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD). Une approche qui lui a valu d’être choisie comme représentante au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ).
 

 

 

Chantal Leduc, inf., B. Sc., stomothérapeute
Infirmière clinicienne
CHU Sainte-Justine
Voir sa biographie

Chantal Leduc travaille auprès des mères et des enfants du CHU Sainte-Justine depuis 33 ans, dont 21 consacrés au soin des plaies et des stomies. Son expertise clinique est reconnue au sein du CHU, des réseaux québécois et canadien de la santé pédiatrique et au niveau international. 

Une expertise qu’elle partage en présentant des conférences et des formations. Elle a ainsi amené plusieurs infirmières et infirmiers à s’intéresser à la prévention et au traitement de diverses plaies et des stomies. « C’est aussi ça, l’excellence des soins, avoir soif de communiquer ses connaissances, de les transférer à la relève », souligne celle qui a créé un programme de e-Learning en prévention des lésions de pression.

Elle collabore régulièrement avec les différentes équipes médicales afin d’offrir le meilleur plan de traitement. Elle travaille, par ailleurs, activement au transfert des connaissances et des meilleures pratiques. 

Chantal Leduc se distingue par ses capacités à innover dans la prise en charge de sa jeune clientèle. « Avec les enfants, on ne peut pas faire un soin envahissant sans d’abord établir un lien de confiance. »  

Une clientèle souvent très vulnérable et dépendante, mais ô combien combattante… C’est une leçon de vie à tout coup.

La profession infirmière lui a permis d’aiguiser sa curiosité et de se perfectionner dans plusieurs domaines. 

Ses connaissances, son expérience et ses qualités humaines d’ouverture et d’écoute font de Chantal Leduc une présence rassurante pour les jeunes et leurs parents.

Elle demeure passionnée par son travail et prête à poursuivre ce chemin si bien tracé…