Événement

Promotion de la santé

Lauréate

Françoise Filion, inf., M. Sc. inf.
Responsable de la supervision, de l’évaluation et de la recherche
Réseau de cliniques infirmières communautaires (RCIC)
Enseignante
Université McGill – École des sciences infirmières Ingram
Voir sa biographie

Françoise Filion a toujours voulu changer le monde, et la profession infirmière constituait le parcours idéal pour y arriver. Devenue infirmière clinicienne, puis chercheuse et enseignante à l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill, elle met aujourd’hui à profit tout le savoir-faire et l’autonomie de l’infirmière ou de l’infirmier afin de soutenir les communautés.

Pour Françoise Filion, les infirmières et infirmiers jouent un rôle essentiel pour améliorer la santé des populations. Elle outille d’ailleurs en ce sens ses étudiantes et étudiants en santé communautaire, en leur permettant de développer une expertise infirmière engagée et collaborative avec les milieux communautaires grâce à des projets pérennes répondant aux besoins des collectivités. À ce jour, sous sa gouverne, plus de 400 projets étudiants visant les individus en situation de vulnérabilité ont vu le jour.

Motivée par le succès des projets de ses étudiantes et étudiants, Françoise Filion a décidé d’aller encore plus loin et de mettre sur pied, en 2017, une première clinique infirmière à l’Accueil Bonneau. Tout comme l’espérait l’infirmière, la clinique atteint aujourd’hui sans jugement ni discrimination les communautés marginalisées dans leur milieu, afin de les raccrocher au système de santé. Ce projet lui a d’ailleurs valu le Grand prix Innovation infirmière Banque Nationale de l’Ordre. Récemment, cinq nouvelles cliniques infirmières basées sur le modèle de la clinique de l’Accueil Bonneau ont ouvert leurs portes dans différents organismes communautaires, dont deux ciblant les communautés autochtones.

Passionnée par la santé communautaire et déterminée à améliorer la santé des populations, Françoise Filion change le monde, une étudiante ou un étudiant et une communauté à la fois. 

 

 

Marie-Christine Gras, inf., B. Sc., M. Sc. adm., stomothérapeute
Chef d’administration de programmes GMF-GAMF-GAP
CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal
Voir sa biographie

Depuis sa jeunesse, Marie-Christine Gras ressent le besoin d’aider les gens. Pourtant, à l’origine, les soins infirmiers ne faisaient pas partie de ses choix de carrière. Ils représentent plutôt la ligne d’arrivée d’un parcours d’études atypique passant par la microbiologie et les mathématiques pures.

Depuis 11 ans, Marie-Christine Gras exploite à son plein potentiel le rôle et l’autonomie de l’infirmière et de l’infirmier dans des postes de gestionnaire pour la direction des services intégrés de première ligne au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal (CCOMTL). Dans ses fonctions de cadre, elle inspire ses collaborateurs par son leadership et œuvre à développer des projets innovants qui exploitent pleinement la profession infirmière afin d’améliorer la santé des patients. Ses projets sont d’ailleurs teintés par sa volonté d’engendrer des changements concrets et favorables en matière d’accessibilité aux soins, afin de réduire les écarts de santé dans la population.

Parmi ses réalisations, elle compte la mise sur pied d’une clinique infirmière pour le Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF) du CCOMTL. Depuis février 2021, la clinique du GAMF propose aux patients orphelins du territoire un accès direct et rapide à un corridor de soins pour des problèmes de santé ponctuels. Un volet «prévention et prise en charge à court terme» optimise également le rôle de l’infirmière ou de l’infirmier en lui permettant de dépister et de prendre en charge divers problèmes de santé qui passeraient autrement inaperçus chez cette clientèle sans médecin de famille.

En plaçant l’autonomie au centre de la pratique infirmière, Marie-Christine Gras espère continuer de développer au maximum le rôle de l’infirmière ou de l’infirmier en première ligne et les ressources disponibles, au bénéfice de la population québécoise.

 

 

Johanne Lessard, inf., B. Sc.
Conseillère en soins infirmiers
CISSS de Lanaudière
Infirmière de recherche – Projet PERSPECTIVE
Voir sa biographie

Johanne Lessard se voyait médecin en Afrique, mais son père l’a plutôt convaincue de suivre les traces de sa tante infirmière. Enchaînant les contrats et refusant des postes permanents, elle s’est bâti une carrière sur mesure dans son domaine de prédilection : la santé publique.

Infirmière clinicienne et enseignante, Johanne Lessard croit fermement à la place de l’infirmière ou de l’infirmier dans la promotion de la santé et au pouvoir d’agir des individus, et s’investit depuis toujours en ce sens. Elle a notamment participé au projet «Je suis invitée. Et toi?», qui sensibilise les femmes issues de communautés ethnoculturelles à l’importance du dépistage précoce du cancer du sein. Avec les membres de sa famille, elle s’est également engagée dans la lutte contre les inégalités sociales par son «projet sac à dos». Ce projet, grâce auquel des personnes en situation d’itinérance reçoivent des sacs à dos remplis de biens essentiels, a d’ailleurs été repris par ses étudiantes et étudiants en soins infirmiers, à son plus grand plaisir.

Loin d’oublier son rêve de travailler en Afrique, l’infirmière s’est aussi engagée bénévolement pendant 15 ans dans le Réseau francophone international pour la promotion de la santé (RÉFIPS) et au Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF). Dans le cadre de ses mandats, Johanne Lessard a, entre autres, formé des infirmières et infirmiers en Afrique en promotion de la santé et participé à la rédaction d’une prise de position conjointe (REFIPS-SIDIIEF) sur la mise en valeur de la santé et du rôle infirmier.

Depuis plus de 40 ans, Johanne Lessard met son leadership mobilisateur et sa volonté de valoriser et de transmettre le savoir infirmier au service de l’amélioration de la santé.