Événement

Les États généraux de la profession infirmière : actions priorisées

Au total, 1 200 personnes ont manifesté leur intérêt à participer aux États généraux de la profession infirmière en vue de réfléchir collectivement sur l’avenir de la profession.

Ensemble, les participants provenant de divers milieux, notamment le réseau de la santé, les syndicats, les associations, les cégeps ou encore les universités, ont priorisé 19 pistes d’action interdépendantes mises de l’avant par les commissaires à la suite de plusieurs consultations débutées à l’automne dernier; cet événement culminera par le dépôt d’un rapport final en septembre 2021.

 

Thème 1 : Champ d’exercice et contribution infirmière

 

1- Soutien clinique

Favoriser le maintien et le développement de l’expertise en mettant à la disposition des infirmières et infirmiers des mesures de soutien clinique en contexte de travail tout au long de leur carrière, et ce, dans tous les milieux de soins, dans l’ensemble du Québec.

 

2- Organisation du travail

Mettre en place des normes et des directives nationales visant le plein déploiement du champ d’exercice infirmier et obliger les établissements du réseau de la santé et des services sociaux à rendre compte de leur mise en œuvre

 

3- Conditions de travail

Entreprendre un chantier d’amélioration des conditions de travail des infirmières et infirmiers.

 

4- Gouvernance infirmière

Avec l’appui des partenaires du réseau, s’assurer d’une gouvernance forte en soins infirmiers à l’échelle régionale et nationale pour maintenir et soutenir le développement des compétences infirmières.

 

5- Image des infirmières et infirmiers

Travailler au développement d’une nouvelle image des infirmières et infirmiers afin de favoriser l’expression et la reconnaissance de leur expertise et de leur rôle dans les médias, auprès de la population, des autres professionnels de la santé, des gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux et des décideurs.

 

6- Pénurie de main-d’œuvre

En s’inspirant de l’approche utilisée pour les effectifs médicaux (PREM) et les infirmières praticiennes spécialisées et infirmiers praticiens spécialisés, développer et mettre en place un mécanisme national d’allocation des ressources infirmières en ce qui concerne les infirmières et infirmiers ainsi que les infirmières cliniciennes spécialisées et infirmiers cliniciens spécialisés.

 

Thème 2 : Innovation et spécialisation infirmières

 

1- Contribution des infirmières cliniciennes spécialisées et infirmiers cliniciens spécialisés

Accroître la présence des infirmières cliniciennes spécialisées et infirmiers cliniciens spécialisés dans les milieux de soins en développant un plan d’effectifs provincial, reconnaître leur rôle en soutien clinique et soins directs aux patients et standardiser les appellations d’emploi de même que la rémunération qui leur sont accordées dans le réseau de la santé et des services sociaux.

 

2- Spécialisation infirmière

Identifier et déployer de nouvelles classes de spécialisation (ICS) en se basant sur les besoins observés dans la population.

 

3- Contribution des infirmières praticiennes spécialisées et des infirmiers praticiens spécialisés

Introduire ou accroître la présence des infirmières praticiennes spécialisées et infirmiers praticiens spécialisés dans divers milieux de soins et assurer le plein déploiement de leur champ d’exercice, comme prévu à la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d'autres dispositions afin de favoriser l'accès aux services de santé (Loi 6).

 

4- Culture d’innovation

Dans une perspective d’amélioration des compétences et de la valorisation de l’expertise, soutenir le développement d’une véritable culture de l’innovation infirmière dans tous les milieux de soins au Québec.

 

5- Technologies

Intégrer le recours aux technologies de l’information et de la communication à la pratique infirmière et soutenir l’implication des infirmières et infirmiers dans le développement de systèmes et de technologies adaptés à leurs besoins.

 

Thème 3 : Formation initiale et développement professionnel

 

1- Contenu de la formation initiale

Revoir et rehausser le contenu de la formation initiale en soins infirmiers.

 

2- Norme d’accès à la profession

Faire du baccalauréat le diplôme donnant accès au permis de pratique comme infirmière ou infirmier.

 

3- Mesures transitoires

Le baccalauréat devenant le seul diplôme donnant accès au permis de pratique, adopter des mesures transitoires pour les infirmières et infirmiers déjà membres de l’Ordre ainsi que pour ceux et celles inscrits au programme collégial de soins infirmiers.

 

4- Parcours de formation

Maintenir deux parcours menant au baccalauréat qui donne accès au permis de pratique, soit le baccalauréat et le DEC-BAC auquel sont assortis, au terme de la formation collégiale, une qualification et un statut d’externe en soins infirmiers avec droit d’exercice restreint pour une durée déterminée.

 

5- Plan de développement professionnel continu

Doter chaque infirmière et infirmier d’un plan de développement professionnel continu basé sur un référentiel de compétences et assorti à des activités d’auto-évaluation et d’évaluation par l’employeur.

 

6- Offre de formation continue et de développement professionnel

Avec la contribution de l’ensemble des acteurs de l’écosystème infirmier, élargir l’offre en formation continue et mettre en place des conditions d’accès facilitantes.

 

7- Formation continue / Caractère obligatoire

Rendre la formation continue obligatoire pour les infirmières et infirmiers du Québec.

 

8- Formation continue / Nombre d’heures exigé

Après avoir effectué une analyse comparative avec les autres professions du secteur de la santé et des services sociaux, accroître le nombre d’heures de formation continue exigé aux infirmières et infirmiers du Québec.

 

 

Commanditaire principal