Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Exercer en CHSLD : portraits croisés

23 mai 2017

Milène Arsenault et Gabriel Bilodeau travaillent tous les deux en CHSLD. Ils échangent sur leur quotidien et sur ce rôle peu convoité par méconnaissance. Écoutez-les et apprenez-en davantage sur leur rôle dans ce milieu, ce qui les attire et sur les défis qu’ils ont à relever1.

Contexte

Plus d’une personne sur deux en Centre d'herbegement et de soins de longue durée (CHSLD) est âgée de plus de 85 ans (Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, 2014). On y trouve donc un nombre croissant de résidents présentant un état de santé fragile qui requiert un suivi infirmier.

 

« En CHSLD, la place de l’infirmière est vraiment celle d’une intervenante pivot, tous les jours. Quand on est ouverts à l’expérience auprès de la clientèle gériatrique, on peut être agréablement surpris. »
– Milène Arsenault

 

L’infirmière en CHSLD doit faire preuve de leadership clinique, puisqu’elle joue souvent le rôle de « chef d’orchestre » auprès de son équipe de travail (OIIQ, 2014). Elle est experte dans l’évaluation, la surveillance, le suivi et l’élaboration du plan thérapeutique infirmier (Voyer, 2008). Elle doit également coordonner les soins et les services prodigués par les autres professionnels. C’est l’infirmière qui a la vision la plus globale des besoins des résidents.

La place de l’infirmière en CHSLD est une richesse qui mérite d’être découverte!

 

 


Références

1 Lamontagne, Sonia. (2017). Infirmière en CHSLD : un rôle peu convoité par méconnaissance. Le Cyberjournal de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Québec, 8(2). [source]

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec [OIIQ] (2014). Les cinq priorités de l’OIIQ afin d’optimiser la contribution des infirmières et infirmiers pour améliorer l’accès aux soins, assurer la qualité et la sécurité des soins et contrôler les coûts. [source]


Voyer, P. (2008). L’infirmière en CHSLD : d’hier à aujourd’hui. [source]