Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Faire un cathétérisme vésical pour effectuer une culture et une analyse d’urine

09 janv. 2019
Faire un cathétérisme vésical pour effectuer une culture et une analyse d’urine

Cet article fait suite à Champ d’exercice infirmier : testez vos connaissances où nous vous demandions d’associer des actes à des activités réservées.

 

Faire un cathétérisme vésical pour effectuer une culture et une analyse d’urine fait référence aux activités suivantes :

  • Appliquer des techniques invasives.
  • Effectuer des examens et des tests diagnostiques invasifs, selon une ordonnance.

 

Dans ce cas-ci, l‘ordonnance pour la culture et l’analyse d’urine permet à l’infirmière d’effectuer ce prélèvement. Dans une situation où il serait impossible d’avoir un échantillon adéquat, l’infirmière peut décider de faire un cathétérisme vésical sans ordonnance en vue d’effectuer ce prélèvement prescrit.

Appliquer des techniques invasives permet à l’infirmière d’utiliser toute technique invasive qui s’inscrit dans la finalité de son champ d’exercice. Toutefois, cette activité réservée est indissociable d’autres activités liées aux soins infirmiers. Ici, elle est associée à l’activité réservée « effectuer des examens et des tests diagnostiques invasifs, selon une ordonnance ».

 

Calibre de la sonde

Celui-ci n’est pas prescrit; la décision est laissée au jugement de l’infirmière.

Dans le contexte où le calibre est prescrit, l’ordonnance s’applique. Si, par le biais de son évaluation, l’infirmière juge que ce n’est pas la bonne grosseur de sonde, elle doit contacter le prescripteur. Dans un objectif de collaboration interprofessionnelle, elle aura à discuter de la situation et lui transmettre les résultats de son évaluation. Il reviendra alors au prescripteur de déterminer s’il y aura ou non modification de l’ordonnance initiale ou s’il choisira de confier le suivi clinique à l’infirmière.

 

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin