Offres d'emploi

 

Emplois de la profession infirmière

 

Employeurs

Affichez vos offres d'emploi

 

Conseillère, conseiller en prévention et contrôle des infections

Description du poste

L’infirmière conseillère est appelée à conseiller l’établissement relativement aux programmes de prévention et contrôle des infections nosocomiales en milieu hospitalier.  
Elle identifie les facteurs ayant une incidence sur la survenue des infections chez l’usager ou chez une population donnée. Elle assure la surveillance des infections, analyse le risque infectieux (présent ou anticipé), réalise des enquêtes épidémiologiques et met en place des moyens et des stratégies pour en prévenir l’acquisition et en contrôler la transmission et ainsi, éviter les éclosions de maladies infectieuses ou de bactéries multirésistantes. Elle participe à la révision des programmes d’amélioration de la qualité et des activités professionnelles relatives au programme de prévention et contrôle des infections. Elle a un rôle important dans le soutien des équipes soignantes autant comme conseillère dans les cas de maladies infectieuses que pour des évènements tels que les campagnes d’hygiène des mains. Voir la section suivante pour plus de détails.  
 
Sous la supervision du Directeur des Soins Infirmiers, l’employé exerce une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes:  
 
La surveillance :  
 
Adhérer au volet obligatoire des programmes de surveillance provinciaux qui s’appliquent à l’installation et répondre à leurs exigences telles que définies dans les protocoles.  
Assurer la mise en place des recommandations du CINQ et du Comité stratégique de  
PCI (CS-PCI) découlant de l’analyse des données issues des programmes locaux et provinciaux de surveillance.  
Assurer la mise en place des recommandations du CINQ sur les indications de dépistage relatives aux agents infectieux transmissibles (SARM, ERV, EPC).  
Participer aux sessions de formation offertes par l’INSPQ sur les programmes provinciaux de surveillance afin d’assurer l’application standardisée des définitions et de la validation des cas.  
 
 
Les politiques, procédures et mesures de soutien en matière de prévention et de contrôle des infections nosocomiales :  
 
Connaître, au sein de l’équipe de PCI ainsi qu’aux comités de PCI (CS-PCI et Table clinique de PCI), tous les avis et lignes directrices diffusés par le CINQ et le MSSS, et en discuter, pour en circonscrire les limites et les modalités d’application et faire les recommandations appropriées à la direction de l’établissement.  
Travailler en collaboration avec les décideurs pour établir des mesures relatives à l’organisation des lieux physiques et d’ingénierie ainsi que des mesures administratives et organisationnelles nécessaires pour répondre aux besoins de la PCI.  
S’assurer que toutes les politiques et procédures en lien avec la PCI, quel que soit le service ou la spécialité d’où elles émergent, fassent l’objet d’une approbation au CS-PCI.  
Assurer la mise en place des politiques et procédures jugées prioritaires pour tous les établissements (section 2.2.2) et évaluer leur application par des audits.  
Soutenir de façon concertée et coordonnée l’implantation et le suivi des ensembles de pratiques exemplaires (EPE) dans tous les milieux de soins et services où elles s’appliquent (Programme québécois de sécurité des soins).  
 
L'éducation et la formation :  
 
Travailler en collaboration avec le service de développement des ressources humaines, les gestionnaires des secteurs concernés, les comités professionnels (CII, CM, CMDP) et les syndicats pour l’élaboration et la mise en œuvre du plan de formation en PCI :  
pour l’équipe de PCI et pour le personnel de l’établissement.  
Recommander et soutenir la mise en œuvre des activités de formation en PCI incluses dans le répertoire national de « formation continue partagée » répondant aux besoins du personnel de l’établissement.  
Former des agents multiplicateurs ou des champions en PCI aptes à diffuser la formation de base auprès de leurs pairs.  
Évaluer la qualité du programme de formation des employés dans le domaine de la PCI et apporter les modifications au besoin.  
 
Temps complet permanent basé à Puvirnituq;  
Taux horaire selon la convention;  
Quart de jour, 7,25hres;  
Assurances collectives;  
Maximum de 16 semaines de congé par année;  
3 à 4 sorties annuelles selon statut;  
Prime cargo $115.64/sem;  
Prime rétention $287.47/sem;  
Prime éloignement $191.93/sem sans dépendant, $338.29/sem avec dépendant;  
Logement meublé fourni;  
Transport en avion payé par le centre;  
Entrée en fonction: le plus tôt possible.  
 
Les professionnels qui sont actuellement dans le réseau de la santé et des services sociaux peuvent demander un congé sans solde Nordique (jusqu’à 48 mois) pour travailler au Nunavik.  
 
Merci de faire parvenir votre candidature et c.v. par courriel à :  
christiane.alary.csi@ssss.gouv.qc.ca 

Exigences

Description suite :  
 
L’évaluation du programme et l'amélioration continue de la qualité :  
 
Entreprendre et réaliser, avec la collaboration de toutes les directions concernées, l’évaluation du programme de PCI.  
Identifier les indicateurs à inscrire au tableau de bord de l’établissement et au tableau de bord du service ainsi que les résultats attendus en collaboration avec la TC-PCI, le  
CS-PCI et les autres instances et directions concernées.  
Assurer le suivi des résultats des indicateurs selon la fréquence établie et rapporter les progrès réalisés au CS-PCI et aux directions concernées.  
 
La communication et l'information :  
 
Collaborer avec la direction des communications à l’élaboration des stratégies de communication propre à la PCI.  
Diffuser en temps opportun les données de surveillance, l’analyse en découlant et les mesures à entreprendre en lien avec cette analyse.  
Produire un rapport annuel présentant un bilan de l’ensemble des activités du programme et les résultats qui y sont associés, permettant de suivre l’évolution et de dégager les modifications qui doivent être apportées au programme de PCI.  
 
La gestion des éclosions :  
 
Informer rapidement les personnes en autorité dans l’établissement, au moment de la survenue d’une éclosion, selon le protocole établi.  
Établir un plan d’action avec un échéancier précis et un responsable pour chacune des mesures retenues et en assurer un suivi régulier ou statutaire auprès des services et des directions touchées ainsi que de l’équipe de gestion des éclosions.  
Prévoir un mécanisme d’activation de l’équipe de gestion des éclosions avec la haute direction en cas d’éclosion persistante ou majeure ou de situation exceptionnelle.  
Documenter les événements survenus et les mesures posées pendant la gestion d’une éclosion avec la production d’un journal quotidien.  
Faire des simulations dans le cadre de mesures préparatoires à la gestion des éclosions de pathogènes virulents ou émergents.  
 
La gestion des risques :  
 
S’approprier les différentes composantes du processus de la gestion des risques pour être en mesure d’objectiver les risques relatifs à la PCI auprès des gestionnaires et des administrateurs.  
S’assurer que la prise de décision au regard d’un risque est partagée avec tous les services et directions concernés afin d’en faciliter la gestion.  
Obtenir le soutien du « gestionnaire de risque » afin de mettre en place une démarche qui s’inscrit adéquatement dans un cadre d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.  
 
Exigences de formation :  
 
- Détention d’un baccalauréat en sciences infirmières ou un baccalauréat comportant trois (3) certificats admissibles, dont au moins deux (2) certificats reconnus en soins infirmiers  
- Avoir fait le 1er cours du microprogramme en prévention et contrôle des infections soit introduction à la prévention et contrôle des infections ou avoir une certification CIC valide.  
- Détenir une certification de 2e cycle universitaire en prévention et contrôle des infections, considéré comme un atout.  
 
Exigences d’expérience :  
 
- Expérience minimale d’un (1) an en prévention et contrôle des infections  
- Expérience nordique considérée comme un atout.  
 
Autres exigences :  
 
- Membre de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec  
- Bilinguisme essentiel (français et anglais) autant à l’oral qu’à l’écrit; Inuktitut considéré comme un atout  
- Capacité à travailler au sein d’une équipe de travail multiculturelle  
- Respect de la culture et des traditions inuites  
- Facilité marquée pour les relations interpersonnelles positives et excellentes habiletés de communication mobilisatrice.  
 
Formation attendue en cours d’emploi :  
 
- Actualisation des connaissances au niveau des soins infirmiers en prévention et contrôle des infections nosocomiales ainsi que toute autre formation reliée aux spécificités nordiques. 
L'utilisation unique du féminin ou du masculin dans le texte ne vise qu'à son allègement stylistique et désigne tout autant les personnes du sexe opposé. Nous souscrivons à un programme d'accès à l'égalité. Tous sont encouragés à présenter leur candidature. L'acceptation d'un affichage de poste ne constitue en rien une reconnaissance des produits et services de l'annonceur et ne correspond pas à un endossement par l'OIIQ de ceux-ci ni de l'annonceur.