Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, spécialiste, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Grand prix du concours Innovation clinique Banque Nationale 2019

La clinique infirmière McGill-Bonneau, projet de l’ORIIML, remporte les honneurs
27 nov. 2019
Grand prix du concours Innovation clinique Banque Nationale 2019
Légende de gauche à droite : Josée F. Breton, présidente, ORIIML; Gisèlle Poirier, infirmière clinicienne, clinique McGill-Bonneau; Hugo Marchand, infirmier, directeur académique du laboratoire, École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill; Sylvie Dubois, directrice, Direction nationale des soins et des services infirmiers, MSSS; Sylvie Coulombe, directrice du développement des partenariats professionnels, Banque Nationale; Luc Mathieu, président, Ordre des infirmières et infirmiers du Québec; Françoise Filion, infirmière, professeure adjointe, École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill.

Montréal, le 27 novembre 2019 — Le Grand prix du concours Innovation clinique Banque Nationale 2019 de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), qui vise à favoriser l’avancement et le rayonnement de la profession infirmière, est décerné au projet intitulé « La clinique infirmière McGill-Bonneau : un partenariat gagnant entre une université et un organisme communautaire pour l'accès aux soins à une population marginalisée » de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Montréal/Laval (ORIIML). Dévoilé dans le cadre du Congrès 2019 de l’OIIQ, le prix a été remis par Sylvie Dubois, directrice nationale des soins et services infirmiers au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

La clinique a été mise sur pied en 2017 grâce à l’initiative d’une infirmière, Françoise Filion, et par le biais d’un partenariat entre l’École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill et l’Accueil Bonneau. Depuis son ouverture, elle a desservi près de 77 hommes, âgés entre 36 et 65 ans, pour un total de 344 consultations. Cette clinique permet de soigner une clientèle particulièrement vulnérable, difficilement joignable par le système de santé actuel.

 

L’expertise infirmière à la portée des plus vulnérables

La population itinérante fait face à un taux de mortalité de deux à cinq fois plus élevé que dans la population générale. Elle est souvent victime de discrimination, ne fréquente pas les cliniques médicales et sa santé est souvent négligée. La clinique McGill-Bonneau, entièrement gérée et opérée par des infirmières, propose des services deux jours par semaine à l’égard de problèmes de santé courants, aigus ou chroniques, afin de desservir la clientèle résidant dans les quatre maisons de l’Accueil Bonneau : Joseph-Vincent, Claire-Ménard, Paul-Grégoire et Eugénie-Bernier.

Depuis l’implantation de la clinique McGill-Bonneau, on remarque une progression constante des visites et des suivis infirmiers, ce qui assure une continuité des soins indispensable pour cette clientèle. Ce service encourage la réinsertion des résidents et les incite à faire confiance aux professionnels de la santé. Les intervenants de l’Accueil Bonneau et les résidents apprécient grandement la possibilité de pouvoir compter sur une présence infirmière dans leur milieu.

« Ce projet permet non seulement de rejoindre une clientèle peu desservie, mais aussi de participer au déploiement de l’expertise infirmière dans la communauté. Il met aussi en valeur le rôle et le champ d’exercice infirmiers ainsi que la collaboration interprofessionnelle. En plus de contribuer à la formation de la relève infirmière, il montre en quoi la profession joue un rôle clé dans le développement d'une première ligne de soins forte et d'approches adaptées à des besoins de santé particuliers », a affirmé Luc Mathieu lors de la remise du prix.

 

Un milieu de soins unique en santé communautaire

Des étudiantes et étudiants en sciences infirmières peuvent voir des patients à la clinique même, à l’Espace santé de l’Accueil Bonneau, ou encore dans les cliniques mobiles, qui prodiguent des soins dans les quatre maisons lors de leur stage en santé communautaire. Ce milieu de stage permet d’appliquer les notions de santé publique d’une façon totalement différente. Le contexte les amène à peaufiner leur jugement clinique et leur esprit critique, en plus de développer d’autres compétences et aptitudes leur permettant d’agir en toute équité. Aller à la rencontre de personnes vulnérables, qu’ils n’auraient possiblement pas rencontrées autrement, et défaire les préjugés en cette matière sont autant d’atouts qui les prépareront à l’exercice de la profession.

 

Le comité d’implantation du projet :

  • Françoise Filion, infirmière, professeure adjointe, École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill
  • Hugo Marchand, infirmier, directeur académique du laboratoire, École des sciences infirmières Ingram de l’Université McGill

 

 

À propos du concours Innovation clinique

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $ remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ.