Communiqué de presse

Grand prix Innovation infirmière Banque Nationale 2021

Un projet pour les personnes en situation d’itinérance à Montréal
08 nov. 2021
Grand prix Innovation infirmière Banque Nationale 2021

Montréal, le 8 novembre 2021 — Le Grand prix Innovation infirmière Banque Nationale 2021 de L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), qui vise à reconnaître les initiatives d’infirmières et infirmiers, est décerné au projet « Mise en place d’une unité d’isolement et de services adaptés pour les personnes en situation d’itinérance atteintes de la COVID-19 et présentant des besoins en lien avec l’usage de substances psychoactives », de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Montréal/Laval. Les récipiendaires ont été annoncés dans le cadre de l’Assemblée générale annuelle virtuelle de l’OIIQ.

Des infirmières cliniciennes ont créé une unité d’isolement et de services pour cette clientèle vulnérable dans l’ancien Hôpital Royal Victoria. L’unité, qui a ouvert ses portes le 31 mars 2020, était le premier milieu à assurer l’isolement sécuritaire des personnes itinérantes atteintes de COVID-19. C’est aussi là que les premières initiatives québécoises de gestion de l’alcool et d’approvisionnement sécuritaire ont été mises en place.

Ainsi, des programmes de consommation de substances supervisée et des protocoles de pharmacothérapie de remplacement ont été instaurés pour les personnes qui présentaient des troubles d’usage, afin de maximiser leurs chances de respecter leur quarantaine. Les sevrages n'étaient pas envisageables en milieu hospitalier à ce moment, compte tenu du taux d’occupation des hôpitaux.

« Nous sommes arrivés à nous adapter aux défis de la clientèle dans le but de favoriser l’adhésion à l’isolement de façon sécuritaire, en nous basant sur des pratiques innovantes pour réduire les méfaits chez les consommateurs d’opiacés et d’alcool », explique Marie-Ève Carignan, infirmière au sein de l’Équipe itinérance à la Direction des programmes santé mentale et dépendance du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Le déploiement du projet repose sur le travail de collaboration entre infirmières et infirmiers, médecins et intervenants communautaires. Les infirmières et infirmiers occupent un rôle central quant au respect des critères d’admissibilité, à la surveillance de l’état de santé physique et mentale des usagers, à l’évaluation et au traitement approprié de chacun.

« Étant donné que les médecins étaient à distance, l’autonomie et le jugement clinique des infirmières et infirmiers ont été mis à contribution dans plusieurs situations cliniques complexes. Ils ont su mettre à profit leur leadership au sein d’une équipe interdisciplinaire, poursuit Cynthia Abel-Barriault, infirmière clinicienne à l’Équipe itinérance. C’est ce leadership qui a favorisé la cohésion dans le chaos, l’innovation et la sécurité des services. »

 

Un an d’opération

Entre mars 2020 et mars 2021, 330 personnes ont séjourné à l’unité. De ce nombre, 48 usagers ont bénéficié d’un programme de gestion de l’alcool; six ont bénéficié d’approvisionnement sécuritaire d’un traitement pharmacologique de remplacement et 12 ont commencé ou poursuivi leur traitement agoniste aux opioïdes ou un sevrage d’alcool avec benzodiazépines. Seulement 23 usagers ont été transférés en centre hospitalier en raison d’une détérioration de leur état physique ou mental pendant l’isolement.

L’unité a aussi permis aux usagers d’avoir une expérience positive avec les organismes communautaires et le réseau de la santé, puis d’amorcer un changement dans leurs habitudes. « Des liens ont été créés entre les usagers et les équipes en place, dont les membres de l’Équipe itinérance, ce qui a permis à certains usagers d’intégrer des programmes de réadaptation en dépendances », souligne Cynthia Abel-Barriault.

Le contexte de la pandémie a rendu possible la mise en place de pratiques cliniques novatrices, ce qui a eu pour effet d’apaiser les craintes liées à l’isolement des personnes itinérantes.

« Ce projet de l’Équipe itinérance du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal constitue une belle utilisation des compétences et de l’expertise infirmières. Il s’agit d’un partenariat novateur entre le réseau et le milieu communautaire. Cette équipe a mis en place des protocoles permettant un isolement sécuritaire, sans sevrage. Ce projet a un haut niveau de transférabilité », a affirmé Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

 

Comité d’implantation du projet :

  • Marie-Ève Carignan, infirmière – Équipe itinérance
  • Eliocha Cournoyer, infirmière clinicienne – Équipe itinérance
  • Mélanie Beausoleil, infirmière – Équipe itinérance
  • Jessica Berardino, cheffe de service – Équipe itinérance
  • Dr Mathieu Isabel, chef médical – Équipe itinérance
  • Cynthia Abel-Barriault, infirmière clinicienne – Équipe itinérance

 

 

À propos du concours Innovation infirmière Banque Nationale

Le concours Innovation infirmière Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices d’infirmières et infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation infirmière Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $.