Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse
Prix Innovation clinique Banque Nationale 2017

Instauration de nouvelles pratiques : des retombées majeures pour les femmes vivant une fausse couche

12 mai 2017

Gatineau, le 12 mai 2017 – Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2017 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Outaouais (ORIIO) est décerné au projet « Transformation des pratiques pour une prise en charge optimale de la femme qui vit une fausse couche à l’urgence et de son partenaire ».

Dirigé par un infirmier et deux infirmières, Serge Gauvreau, Chantal Verdon et Francine de Montigny, ce projet a remporté les éloges, car il a permis de rejoindre 95 % des infirmières et infirmiers du triage de l’urgence de Gatineau-Hull et 35 % des infirmières et infirmiers des urgences des milieux ruraux de l’Outaouais. Il s’est démarqué pour sa contribution à l’avancement de la pratique infirmière et à l’amélioration de la qualité des soins et des services offerts aux femmes vivant une fausse couche et à leur partenaire. 

 

Rappel des faits

Au Québec, on estime que 80 % des femmes vivant une fausse couche se présenteront à l’urgence, soit environ 16 000 femmes par an. Des études révèlent que la majorité de ces femmes consulteront l’urgence à trois reprises pour la même fausse couche. L’année suivante, 55 % des parents rapportent vivre de la dépression et de l’anxiété, et 27 %, des sentiments de deuil, alors que 17 % des femmes ont pensé au suicide. Les femmes immigrantes et celles ayant un faible revenu familial sont plus à risque, de même que celles ayant été insatisfaites des soins reçus.

 

Un programme unique en son genre au Québec

Fruit d’une alliance entre chercheurs et cliniciens, une formation de quatre heures a été donnée aux 99 infirmières et infirmiers du triage de l’urgence de huit installations du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), d’avril à novembre 2016. L’objectif était bien précis : permettre aux équipes de soins de réfléchir ensemble aux croyances et aux pratiques à l’égard des femmes vivant une fausse couche pour améliorer la qualité des soins et des services de soutien physique et psychologique offerts à ces patientes. Une fausse couche est un événement souvent banalisé par l’entourage qui a des répercussions importantes sur la trajectoire de vie des femmes et celle de leur partenaire. L’approche réflexive permet aux infirmières et infirmiers d’enrichir leur pratique clinique grâce à l’expérience des familles à cet égard. Ainsi, ces professionnels ont pu se doter d’outils d’interventions complémentaires et adaptés aux besoins de patients qui vivaient une situation potentiellement traumatisante.

 

Des retombées significatives pour les patients

Depuis l’implantation de ce projet, les échanges avec l’infirmière ou l’infirmier se déroulent dans une salle privée de l’aire ambulatoire pour ensuite mieux préparer les patients à la prise en charge médicale. L’environnement au sein même des unités de soins a été ajusté, de sorte qu’il offre un meilleur confort aux familles. Les enseignements que les patientes reçoivent répondent à leurs besoins et incluent des notions comme le deuil périnatal. Maintenant, les femmes sont informées des services communautaires pour un meilleur suivi lors du retour à la maison. Ce projet répond par ailleurs aux recommandations de la politique de périnatalité du Québec, à l’effet d’adopter, dans le réseau de la santé, les meilleures pratiques envers les familles vivant cette situation difficile. En outre, les acteurs du projet ont cherché à faire les choses différemment au bénéfice des familles pour une continuité des soins et une fluidité optimales dans la prise en charge. Les résultats parlent d’eux-mêmes.

 

Les acteurs du projet

  • Serge Gauvreau, infirmier et coordonnateur clinico-administratif des salles d’urgence du CISSS de l’Outaouais
  • Chantal Verdon, infirmière et professeure à l’Université du Québec en Outaouais
  • Francine de Montigny, infirmière et professeure titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles à l’Université du Québec en Outaouais

Concours Innovation clinique 

Le Concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $ remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2017.

 

Pour aller plus loin