Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Septembre-octobre 2020

Intimidation au travail : évaluer la condition de santé des victimes

Reconnaître l’intimidation et intervenir

Par Claire Chapados, inf., Ph. D.

Intimidation au travail : évaluer la condition de santé des victimes
Pratique clinique | Intimidation au travail : évaluer la condition de santé des victimes

L’intimidation est une agression psychologique caractérisée par un déséquilibre du pouvoir entre l’agresseur et sa victime. Cette forme de violence peut être horizontale ou verticale.

Selon l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII), elle toucherait plus de la moitié de la profession et de la communauté étudiante en soins infirmiers (AIIC, 2014).

La Public Services Health and Safety Association (PSHSA) de l’Ontario affirme que l’intimidation est « la forme de violence la plus inquiétante vécue par le personnel infirmier » et qu’elle contribue aux difficultés de rétention et de recrutement (PSHSA, 2013).

Intimidation et harcèlement

L’intimidation afflige aussi le milieu scolaire. De nombreux outils ont été mis à la disposition des enseignants, parents et élèves pour prévenir ou contrer cette forme de violence. Pour la conseillère pédagogique Chantal Boutet, il y a « intimidation » si on note la présence des trois « i » : « Inégalité, Intention et Impact ». Trois questions aident à reconnaître l’intimidation : l’intention vise-t-elle à faire du mal?; existe-t-il un rapport de force inégal?; et les gestes commis ont-ils un impact sur la victime? (École Marguerite- Bourgeoys, 2013). L’impact peut se manifester par de la peur, de la gêne et de la souffrance.

D’une province ou d’un territoire à l’autre, les exigences quant à la prévention de la violence et du harcèlement varient. « Certaines administrations considèrent le harcèlement comme une forme de violence tandis que d’autres le définissent de manière distincte. Le harcèlement comprend tout comportement généralement considéré comme malvenu qui abaisse une personne, la gêne, l’humilie, l’ennuie, l’inquiète ou l’injurie. Il peut s’agir de mots, de gestes, d’intimidation ou d’autres comportements inappropriés (CCHST, 2019a). »

 

 

Références

Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) (2014). La violence et l’intimidation en milieu de travail. Énoncé de position commun. 10 p.

Boutet, C. (2012). Commission scolaire des Hautes-Rivières.

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail1 (CCHST1). Violence en milieu de travail. 2019.

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail2 (CCHST2). Intimidation en milieu de travail. 2019.

Chapados, C., Phaneuf, M., Gareau. L. (2017). Soutenir les infirmières qui la subissent, est-ce possible? » Perspective infirmière, 14(1), Janv,/fév., p. 47- 50.

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail1 (CNESST1) (2019). Harcèlement psychologique ou sexuel.

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail2 (CNESST2) (2019). Les multiples visages du harcèlement.

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST3) (2018). Guide pour l’élaboration d’une politique de prévention du harcèlement psychologique ou sexuel et de traitements des plaintes.

Croix-Rouge canadienne (2019). Définir l’intimidation et le harcèlement.

Debout, M., Larose, C. (2003). Violences au travail. Agressions, Harcèlements, Plans sociaux. Les éditions de l’Atelier. Paris. 207 p.

Dejours, C., Bègue, F. (2009). Suicide au travail : Que faire? Presses universitaires de France. Paris. 131 p.

Dejours, C. (2003). L’évaluation du travail à l’épreuve du réel. Critique des fondements de l’évaluation. Conférence-débat. Éditions de l’Institut National de la recherche Agronomique (INRA). Paris, 82 p.

École Marguerite-Bourgeoys. Plan de lutte et protocole contre l’intimidation et la violence à l’école secondaire Marguerite-Bourgeoys, janvier 2013.

Eggertson, Laura (2011). Pris pour cible. L’intimidation et les mesures qui s’imposent. L’infirmière canadienne. Juin 2011.

Giorgio, M.-T. (2018). Prise d’anxiolytiques et somnifères au long cours pour supporter des conditions de travail difficiles : risques pour la santé. Mars 2018.

Gouvernement du Canada (2019). Règlement sur la prévention du harcèlement et de la violence dans le lieu de travail. La Gazette du Canada, Partie 1, volume 153, numéro 17.

Gouvernement du Québec (2019). Intimidation.

Gouvernement du Québec. (2019). Loi sur les normes du travail (Ch. N-1.1).

Hirigoyen, M.-F. (2014). Le harcèlement moral au travail. Avant-propos.  Que sais-je? Paris, France. 128 p. (Voir Préface du rapport de l’OM. (2002), La violence et la santé dans le monde. Genève.

Jarvis, C. (2015). L’examen clinique et l’évaluation de la santé (2e éd.), Claire Chapados (direction scientifique) et Éric Lavertu (direction pédagogique). Chapitre 4 : Regard global sur l’histoire de santé. Montréal, Canada : Chenelière Éducation.

Nadeau, J. (2014). Le harcèlement psychologique en milieu de travail : l’accès difficile à l’indemnisation. Mémoire de maîtrise en droit. Université Laval. 177p

Public Services Health & Safety Association (PSHSA) (Association de santé et sécurité pour les services publics) (2013). L’intimidation en milieu de travail. Un manuel pour le milieu de travail. Ontario. 44 p.

Société canadienne du cancer, 2019. Le stress cause-t-il le cancer?.

Turcot, A., Stock, S., Lazreg, F. (2014). Troubles musculo-squelettiques liés au travail et conditions de travail. Enquête québécoise sur les conditions et travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST). Colloque FTQ, Trois-Rivières.

Weisz. S. (2006). Gérer les personnalités difficiles au travail. Maxima Laurent du Mesnil Éditeur, Paris. 192 p.

Pour aller plus loin