Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Journée mondiale sans tabac, quel rôle pour l’infirmière?

31 mai 2018
Journée mondiale sans tabac, quel rôle pour l’infirmière?

Le 31 mai 2018 marque la Journée mondiale sans tabac.  C’est l’occasion de souligner le rôle essentiel des membres de la profession infirmière dans la cessation tabagique des patients.


Les infirmières et infirmiers sont particulièrement bien positionnées pour jouer un rôle de premier plan auprès de la population des fumeurs en raison de leurs activités professionnelles, de leur nombre et de leur proximité avec ces patients. De plus, il a été démontré que l’intervention brève et intensive du personnel infirmier auprès des patients fumeurs est efficace (Rice et al., 2013).


Tabagisme et hospitalisation

Le tabagisme est non seulement une cause majeure d’hospitalisation, mais aussi de réhospitalisation (Mohiuddin et al., 2007). Le séjour à l’hôpital constitue donc une occasion à saisir pour le personnel infirmier, car il réunit plusieurs conditions favorables à la cessation tabagique du patient fumeur.

En effet, l’hospitalisation pour un problème de santé aigu peut mener le patient à se remettre en question et à modifier ses habitudes. Elle constitue une occasion d’éducation. Pris en charge par une équipe pluridisciplinaire, il a accès à des conseils, à un soutien psychologique et à toute la pharmacothérapie relative à la cessation tabagique.

 

Le programme « Votre cœur a ses raisons »

L’Institut de cardiologie de Montréal a officiellement lancé en 2005 son programme d’interventions en abandon du tabagisme menées par les infirmières auprès des patients fumeurs.

Ce programme, baptisé « Votre cœur a ses raisons », comprend plusieurs outils spécialement conçus pour ce programme visant à faciliter l’intégration d’interventions de base aux soins infirmiers courants en plus des interventions de l’infirmière clinicienne conseillère en tabacologie, en vue de la prise en charge systématique des fumeurs hospitalisés, et ce, sans augmenter le fardeau de tâches des infirmières soignantes.
 

 

Droit de prescrire et cessation tabagique

En vertu du Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par une infirmière, l’infirmière peut exercer des activités de prescription dans le domaine de la santé publique, dont la cessation tabagique. Le droit de prescrire favorise l’accessibilité à la clientèle et permet à l’infirmière d’élargir ses possibilités d’interventions auprès des usagers désirant cesser de fumer.

Pour en savoir plus :

Pour aller plus loin