Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Fondation OIIQ

Kangourou-o-thon. Événement mobilisateur pour les unités de soins intensifs néonatals.

Audrey Larone Juneau, inf., M. Sc., Bénédicte Grou, inf., M. Sc. (c), Sonia Semenic, inf., Ph. D. et Marilyn Aita, inf., Ph. D.

|
31 oct. 2018
Kangourou-o-thon. Événement mobilisateur pour les unités de soins intensifs néonatals.
Crédit : CHU Sainte-Justine

En 2017, la Fondation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a remis la subvention Pour mieux soigner au projet « Favoriser le développement des enfants prématurés et l’implication des parents par l’optimisation des meilleures pratiques infirmières », visant à harmoniser les pratiques infirmières dans les six unités de soins intensifs néonatals du Québec1. L’une des pratiques ciblées, le contact peau à peau, a été mise de l’avant lors d’un « kangourou-o-thon » qui s’est déroulé dans ces six unités en mai 2018.

Le contact peau à peau (aussi appelé méthode kangourou, lorsqu’il est utilisé au bénéfice des nouveau-nés prématurés) consiste à placer le nouveau-né nu directement sur la poitrine nue de son parent. L’objectif principal de ce contact est de recréer l’environnement intra-utérin. Tant les nouveau-nés que les parents tirent avantage du peau à peau. Entre autres, les nouveau-nés sont généralement plus calmes et leurs fonctions vitales se stabilisent. Chez les parents, le sentiment de compétence parentale est favorisé et la production de lait de la mère est optimisée. Cette pratique est validée par de nombreuses données probantes dans les écrits scientifiques

Effets tangibles d’une communauté virtuelle de pratique

Le kangourou-o-thon est un événement annuel tenu simultanément dans les six unités de soins intensifs néonatals de la province, durant lequel les parents sont encouragés à tenir leur nouveau-né prématuré peau contre peau et à pratiquer ce contact pendant le plus grand nombre d’heures possible au cours d’une période déterminée. La Communauté virtuelle sur les meilleures pratiques infirmières en soins intensifs néonatals, la CVP-Neon@t, mise sur pied grâce à l’appui de la subvention Pour mieux soigner, a permis de mobiliser les six unités afin qu’elles participent à cet événement. Cette mobilisation a rendu possible la concentration des efforts infirmiers autour de cette pratique par le biais d’échanges de documents de formation, d’outils promotionnels et de stratégies éducationnelles à l’intention des infirmières et des familles.

« La formation offerte aux infirmières et la sensibilisation des familles et des autres soignants ont mené à une augmentation significative de la durée des contacts peau à peau. À la lumière des données probantes, ce résultat aura des impacts à long terme sur le développement de ces nouveau-nés prématurés ou malades. »

Résultats du kangourou-o-thon

Au cours des deux premières semaines du mois de mai, les unités ont comptabilisé les heures de contact peau à peau réalisées par les familles afin de déterminer l’impact du kangourou-o-thon sur cette pratique infirmière. Les résultats montrent que dans les six unités, les nouveau-nés ont été pris en kangourou 32,3 minutes de plus par jour en moyenne, grâce aux diverses stratégies mises en œuvre. Ainsi, la formation offerte aux infirmières et la sensibilisation des familles et des autres soignants ont mené à une augmentation significative de la durée des contacts peau à peau. À la lumière des données probantes, ce résultat aura des impacts à long terme sur le développement de ces nouveau-nés prématurés ou malades.

Plusieurs uni tés participantes avaient un photographe sur place dans le but d’immortaliser ces moments. Certains professionnels se sont même déguisés en kangourou afin de rendre l’événement festif et amusant. Avec la collaboration des infirmières, le personnel des unités a accompli un travail exceptionnel de sensibilisation auprès des familles à l’aide d’affiches informatives ainsi que de publicités dans le centre hospitalier et sur les réseaux sociaux.

« Parmi les moyens d'amélioration de la pratique infirmière dans les unités, celui qui consiste à partager des ressources entre infirmières leaders constitue une stratégie essentielle visant à réduire le travail isolé. »

Un événement comme celui-ci permet de créer des occasions d’échanges qui favorisent l’esprit de collaboration entre les infirmières leaders des six unités de soins intensifs néonatals du Québec, ce qui les motive à participer à la CVP-Neon@t. Parmi les moyens d’amélioration de la pratique infirmière au sein des unités, celui qui consiste à partager des ressources entre infirmières leaders constitue une stratégie essentielle visant à réduire le travail isolé.

La CVP-Neon@t a ainsi permis une mobilisation provinciale autour du kangourou-o-thon et a fait valoir son impact dans un concours international. En effet, le kangourou-o-thon organisé au Québec s’inscrit dans le prolongement de celui institué il y a quelques années par l’unité néonatale du centre hospitalier Sunnybrook de Toronto, pendant lequel des unités à travers le monde tentent d’accumuler le plus d’heures possible.

Cette mobilisation autour d’une pratique infirmière a un impact direct sur la clientèle, comme le démontrent les résultats du kangourou-o-thon 2018. Le prochain objectif consistera à mobiliser les unités néonatales de niveau 2, de sorte qu’un plus grand nombre de nouveau-nés prématurés ou malades puissent profiter des bienfaits du contact peau à peau.

Enfin, cet te expérience a permis de constater qu’un outil de documentation standardisé serait requis dans les unités de soins intensifs néonatals afin de permettre aux parents de noter les heures réalisées en contact peau à peau.

Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine, Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Centre hospitalier universitaire de Québec, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) et Hôpital général juif.

On peut consulter le site Web de la CVP-Neon@t pour toute question sur le kangourou-o-thon 2018 et avoir accès aux outils conçus pour cet événement.

Pour aller plus loin