Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

L’OIIQ salue le plan d’action du MSSS pour une deuxième vague mais soulève des lacunes

18 août 2020
L’OIIQ salue le plan d’action du MSSS pour une deuxième vague mais soulève des lacunes

Le recrutement de préposés aux bénéficiaires (PAB) additionnels et la nomination d’un gestionnaire responsable par CHSLD sont des mesures nécessaires, mais ne sauraient s’avérer pleinement efficaces sans plus d’effectifs infirmiers. 

Conscient de la nécessité d’une collaboration proactive de toutes les parties prenantes dans l’éventualité d’une deuxième vague de la COVID-19, l’OIIQ se dit satisfait des mesures mises de l’avant dans le Plan d’action pour une deuxième vague du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), particulièrement en ce qui a trait à la bonification des effectifs de PAB et à la nomination d’un gestionnaire responsable par centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).  

Luc Mathieu, président de l’OIIQ, s’inquiète toutefois de l’absence de mesures visant au déploiement et à la rétention de plus d’infirmières et d’infirmiers en CHSLD : ces milieux accueillent en effet des personnes requérant des soins complexes qui nécessitent des orientations cliniques claires et une expertise bien spécifique.  

La mobilité de la main-d’œuvre s’étant par ailleurs avérée un vecteur important de propagation lors de la première vague, l’OIIQ s’interroge sur le parti-pris du MSSS de n’interdire celle-ci qu’aux PAB, et non à l’ensemble des professionnels de la santé.