Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

L’OIIQ suspendra le droit d’exercice de ses membres inadéquatement protégés à compter du 15 octobre

11 oct. 2021
L’OIIQ suspendra le droit d’exercice de ses membres inadéquatement protégés à compter du 15 octobre

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) annonce qu’il suspendra le droit d’exercice de ses membres inadéquatement protégés contre la COVID-19 à compter du 15 octobre 2021. L’OIIQ se conforme ainsi au décret gouvernemental adopté le 24 septembre dernier. 

Les milieux visés par le décret sont notamment les établissements de santé et de services sociaux, les ressources intermédiaires, les résidences privées pour aînés, les cabinets privés ainsi que les laboratoires d’imagerie médicale.

« Depuis le début de la campagne de vaccination pour lutter contre la pandémie de COVID-19, nous avons encouragé nos membres à se faire vacciner adéquatement afin de se protéger et de protéger les personnes qu’ils sont appelés à servir dans l’exercice de leur profession. Nous continuons d’ailleurs de les encourager à le faire. La très vaste majorité de nos quelque 80 000 membres ont répondu positivement à nos appels répétés. Toutefois, plus de 4 000 de nos membres ne sont pas adéquatement protégés et, conséquemment, ne sont pas en mesure de fournir une prestation de service assurant la protection du public. Or, c’est la mission première d’un ordre professionnel comme l’OIIQ de protéger le public », a déclaré M. Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

Pour l’OIIQ, la vaccination c'est la manière scientifiquement éprouvée de protéger l’ensemble de la population, avec les autres mesures sanitaires et le maintien des mesures de prévention et contrôle des infections.

L’OIIQ a communiqué avec ses membres qui ne sont pas adéquatement protégés le 12 octobre par courriel.

 

Pour en savoir plus