Nous sommes très sensibles aux besoins des régions et notre souhait est que les programmes de formation initiale y soient accessibles. Déjà, la formation universitaire en soins infirmiers est accessible dans 35 sites différents, si l’on tient compte des universités et des campus délocalisés. Avec le développement des formations à distance, il est possible de croire que l’enseignement théorique puisse se rendre aux quatre coins de la province, et ce, grâce aux efforts combinés des réseaux collégiaux et universitaires