L'Ordre

Conseillères de section élues pour l’Outaouais (ORIIO)

Caroline René

 

Présentation

Bonjour,  
Je me nomme Caroline René et c’est avec enthousiasme que je sollicite un nouveau mandat comme administrateur au conseil de section des infirmières et infirmiers de l’Outaouais.  

 
Lire plus

Passionnée par ma profession et ayant à cœur de la faire rayonner, je participe aux activités de l’ORIIO depuis plusieurs années et je siège au conseil de section depuis 2012. J’ai d’abord siégé au conseil à titre d’administrateur de 2012 à 2014 et j’occupe un poste au sein du comité exécutif depuis les 6 dernières années où j’ai notamment assuré les fonctions de vice-présidente et de secrétaire exécutive. Comme infirmière et administrateur du conseil, je participe activement aux différentes activités et réalisations de l’ORIIO depuis plusieurs années (assemblée générale annuelle régionale, assemblée générale annuelle OIIQ, soirée reconnaissance, journée de l’infirmière, formation continue, etc.). C’est dans une perspective de continuité que je pose aujourd’hui ma candidature afin de poursuivre mon implication à la vie associative des infirmières et infirmiers de notre région.

Expériences et réalisations

Infirmière depuis 2004, j’ai obtenu mon baccalauréat de l’Université du Québec en Outaouais puis amorcé ma carrière à l’hôpital de Gatineau. Brièvement détentrice d’un poste à l’équipe volante, j’ai rapidement obtenu un poste en périnatalité. Pendant 9 ans j’ai eu le plaisir d’exercer ma profession auprès des familles qui accueillent un nouveau-né.

Lire plus

Ma soif d’apprendre m’a amenée à poursuivre mes études à la maîtrise en sciences infirmières et à réaliser un projet de recherche portant sur les conflits chez les infirmières. Tout en poursuivant mes études à la maîtrise, j’ai eu l’occasion d’obtenir mon premier poste d’encadrement à titre de chef d’unité du 6e nord et de la clinique d’ophtalmologie à l’hôpital de Gatineau en 2013. Suite à la création du CISSS de l’Outaouais et à la réorganisation des services qui s’en est suivie, j’ai conservé la responsabilité du 6e nord à laquelle s’est ajoutée la responsabilité des soins intensifs de Gatineau. Au cours de ces six années, j’ai eu la chance de travailler et d’encadrer des infirmières et infirmiers exceptionnels avec qui j’ai pu mener à bien plusieurs mandats visant l’amélioration continue des soins et de la qualité des services. La formation initiale et continue des infirmières et infirmiers étant au cœur de mes préoccupations, j’ai obtenu mon premier contrat de chargée de cours à l’Université du Québec en Outaouais en septembre 2018. C’est avec passion et enthousiasme que j’ai le plaisir de participer à la formation de la relève depuis ce temps. En 2019, mon parcours professionnel a pris un tournant important puisque j’ai eu l’opportunité de joindre l’équipe du Centre d’études et de recherche en intervention familiale de l’Université du Québec en Outaouais sous la direction de Mme Francine de Montigny comme coordonnatrice de recherche. Aujourd’hui je coordonne également l’équipe Paternité, famille et société également sous la direction de Francine de Montigny. Inspirée par les activités de recherche auxquelles je participe depuis bientôt deux ans et toujours aussi passionnée par la profession infirmière, j’ai choisi de poursuivre mes études au doctorat sur mesure du département des sciences infirmières de l’Université du Québec en Outaouais à l’automne 2020.

Jessica Young

 

Présentation

Je suis Jessica! Infirmière depuis 2012 je suis passionnée de la profession depuis mes débuts, même si vous savez comme moi que ce n’est pas toujours facile. Pour améliorer et diversifier ma vie professionnelle, j’ai donc décidé de m’impliquer.

 
Lire plus

Depuis 2013, je suis présidente du Comité jeunesse de l’Outaouais et je siège au Comité jeunesse provincial. La majorité de ma carrière a été dans des milieux de médecine et de chirurgie, mais je suis une infirmière curieuse avec des intérêts variés qui a pu voir différentes facettes du rôle infirmier comme en clinique d’immunodéficience, en supervision de stage et en participant au projet ratio de l’urgence. En 2016, je débute mon implication au conseil de section de l’ORIIO.  
  
Mon implication est axée sur la place des infirmières au sein d’une instance politique comme le conseil. Créer un réseau d’infirmière leader et rendre l’information plus accessible à mes collègues est primordial. Ce sont les raisons qui me poussent à poursuivre mon implication. Ma contribution au conseil de section continuera d’être dynamique et engagée sur différents enjeux de la région. Je m’engage à toujours travailler pour l’avancement de la profession. 

Expériences et réalisations

J’ai travaillé en médecine et en chirurgie pour la majorité de ma carrière comme infirmière de chevet. J’ai fait des remplacements comme infirmière clinicienne à la clinique d’immunodéficience de l’Outaouais et comme conseillère en soins pour les secteurs de médecine et de chirurgie.  

Lire plus

Depuis, deux ans je suis conseillère en soins pour les secteurs de médecine et de chirurgie où j’ai eu la chance de travailler à l’élaboration de plusieurs règles de soins, ordonnances collectives, protocoles infirmiers et diverses formations pour le personnel. J’ai participé à un projet de rehaussement des compétences et aidé à l’accompagnement des infirmières sur une unité de chirurgie au sein du CISSSO. J’ai aussi travaillé comme infirmière de chevet à l’urgence pendant six mois pour le projet ratio à l’urgence. De plus, j’ai participé à l’organisation d’unités COVID et la formation du personnel du centre receveur de la région. Dans le cadre de mes fonctions au Comité jeunesse de l’OIIQ, j’ai participé à l’analyse et la rédaction de plusieurs avis acheminés au conseil d’administration de l’OIIQ. J’ai collaboré à l’organisation de conférences et des présentations par affiches au congrès de l’OIIQ et au SIDIIEF. D’ailleurs, comme présidente du Comité jeunesse en Outaouais j’ai aidé à la mise en place du Comité de la relève infirmière au sein du CII du CISSSO. Au conseil de section, j’ai eu la chance d’organiser deux colloques régionaux. 

 

Remarque : le contenu des mises en candidature est rédigé par les candidates et candidats. Afin ne pas dénaturer leurs propos et leurs intentions, l'OIIQ n'a apporté aucune modification ou correction linguistique.