Médias

 

Relations médias :

Direction, Affaires publiques et gouvernementales
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

L’ouverture du diagnostic aux IPS doit d’abord faire l’objet d’une modification au Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées

26 févr. 2019
L’ouverture du diagnostic aux IPS doit d’abord faire l’objet d’une modification au Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées

Montréal, le 26 février 2019 — Fort de sa mission de protection du public, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) rappelle que, d’ici à ce que le Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) soit modifié, les IPS ne sont pas autorisées pour le moment à poser un diagnostic. Devant l’engouement suscité par l’ouverture du diagnostic aux IPS, plusieurs médias ont laissé entendre que les IPS pouvaient le faire dès maintenant.

Mentionnons toutefois que le délai de 30 jours dont disposait le médecin pour établir le diagnostic à l’égard des six maladies chroniques visées au Règlement — diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, asthme, maladies pulmonaires obstructives chroniques et hypothyroïdie — est bel et bien aboli. Cela signifie qu’après avoir reçu un patient en première ligne pour l’une de ces maladies, l’IPS ne sera plus tenue de le diriger vers un médecin dans un délai de 30 jours. L’IPS doit néanmoins s’assurer d’échanger avec son médecin partenaire sur le niveau de priorité en ce qui trait à la pose du diagnostic.
 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Au 31 mars 2018, il comptait quelque 75 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité et d’assurer le maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.