Communiqué de presse

La Fondation décerne la bourse d'études Noëllette-Drouin aux deux premières lauréate

02 déc. 2021
La Fondation décerne la bourse d'études Noëllette-Drouin aux deux premières lauréate

Montréal, le 2 décembre 2021 — La Fondation de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) est fière d'annoncer les deux premières lauréates de la bourse d'études Noëllette-Drouin. Francesca Robinson et Molie Jutras ont chacune reçu 10 000 $ pour les aider à compléter leur formation universitaire en sciences infirmières.

« Le parcours hors du commun et les valeurs humaines de Francesca Robinson et de Molie Jutras ont grandement inspiré les membres du jury. La Fondation est très heureuse de les appuyer dans leurs projets. La bourse d'études Noëllette-Drouin vient rendre hommage à cette infirmière inspirante à la personnalité hors du commun et du même coup, contribue à perpétuer sa mémoire », a déclaré Lyne Tremblay, présidente de la Fondation de l'OIIQ.

La bourse d'études Noëllette-Drouin vise à encourager l'avancement de la profession infirmière en offrant chaque année à deux étudiantes ou étudiants en sciences infirmières un soutien financier pour les aider à compléter leur parcours universitaire. Ce programme de bourse a été créé en avril dernier à l'initiative et du don généreux de Mario et André Drouin, neveux de Noëllette Drouin décédée en 2019.

Deux parcours exceptionnels

Le parcours de Francesca Robinson, de Montréal, est marqué par la persévérance et la volonté d'aider la communauté. Décrocheuse à 16 ans, elle a repris ses études à l'âge de 28 ans et obtenu son diplôme d'études secondaires l'année de la naissance de sa première fille. Elle a également été proche aidante de son père décédé d'un cancer. Dans le contexte difficile de la pandémie, elle est quand même parvenue à maintenir une note parfaite de 4.0 au baccalauréat, en plus de s'impliquer bénévolement auprès de Suicide Action Montréal et dans un centre de jour pour personnes en situation d'itinérance.

« Je suis très reconnaissante envers la Fondation, qui me permettra de terminer mes études au baccalauréat, de poursuivre des études de maîtrise et, à terme, de réaliser mon rêve de devenir infirmière praticienne spécialisée », a affirmé Francesca Robinson quand elle a appris la bonne nouvelle.

Pour sa part, Molie Jutras, de Sainte-Perpétue dans le Centre-du-Québec, a choisi de poursuivre des études de baccalauréat en sciences infirmières alors qu'elle travaille à l'unité de soins pédiatriques du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine. Elle est notamment active au sein du comité de la relève infirmière du CHU Sainte-Justine, en plus d'agir comme infirmière auprès des mineurs victimes d'agression sexuelle.

« Je tiens à remercier la Fondation, qui me permettra ainsi d'approfondir mes connaissances et mon action auprès de la relève infirmière et des victimes d'agression sexuelle. Je suis convaincue de pouvoir faire une différence auprès d'elles par l'accompagnement que je procure aux familles touchées par une telle épreuve. Je veux aussi remercier ma famille, mes proches ainsi que toutes les personnes qui ont cru en moi. Je n'oublie pas d'où d'où je viens », a témoigné Molie Jutras.

À propos de la Fondation de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

La Fondation de l'OIIQ a pour mission d'encourager les études en sciences infirmières ainsi que le développement professionnel des infirmières et infirmiers du Québec, en offrant un soutien financier en vue de faciliter l'acquisition de compétences approfondies en soins infirmiers. Elle entend ainsi favoriser la reconnaissance du rôle déterminant de la profession infirmière au sein du système de santé québécois.