Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

La prévention de la conjonctivite néonatale

12 déc. 2019
La prévention de la conjonctivite néonatale

En collaboration avec les ordres professionnels concernés, dont l’OIIQ fait partie, le directeur national de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a développé le volet périnatalité du Guide des bonnes pratiques en prévention clinique. Une des mesures recommandées dans le Guide concerne la chimioprophylaxie de la conjonctivite néonatale.

À la suite de différentes consultations et études, le MSSS avait conclu qu’au Québec, les conditions qui permettraient de cesser, de façon sécuritaire, l’administration systématique à tous les nouveau-nés d’une chimioprophylaxie visant la prévention de la conjonctivite néonatale, n’étaient pas implantées de façon optimale. Pour cette raison, des travaux sont en cours en vue de mettre à jour les recommandations de dépistage des infections à Neisseria gonorrhoeae et à Chlamydia trachomatis pendant la grossesse. Les recommandations devraient être publiées à l’automne 2020.

Compte tenu de l’état actuel des connaissances et des travaux, la recommandation du Guide des bonnes pratiques en prévention clinique sur la chimioprophylaxie de la conjonctivite néonatale est la suivante :

 

Offrir systématiquement une chimioprophylaxie à base d’onguent d’érythromycine à tous les nouveau-nés, afin de prévenir la conjonctivite néonatale causée par une infection à Neisseria gonorrhoeae. Cet onguent antibiotique permet aussi de prévenir l'infection à Chlamydia trachomatis, bien que moins efficace.

Pour en savoir plus