Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Chronique jeunesse

La relève se démarque à la Biennale des ordres régionaux 2019!

Charles Bilodeau, président du Comité jeunesse de l’OIIQ

|
05 juin 2019
La relève se démarque à la Biennale des ordres régionaux 2019!

Le 2 mai dernier, plusieurs membres du Comité jeunesse de l’OIIQ ont participé à l’édition 2019 de la Biennale des ordres régionaux à Montréal, afin d’échanger sur la prochaine planification stratégique de l’OIIQ et sur le développement de la relation avec les ordres régionaux. Chose certaine, leur présence est loin d’être passée inaperçue! Rarement la relève a-t-elle participé de façon aussi active aux réflexions entourant les travaux d’un ordre professionnel. Tout au long de la journée, les prises de parole des membres du Comité jeunesse ont permis d’exprimer et de renforcer la vision de la relève face à plusieurs enjeux qui touchent la profession et la protection du public.

 

D’abord, l’appropriation de la notion de développement professionnel continu, en l’incluant entre autres dans le cursus de formation initiale, et la valorisation d’une pleine occupation du champ d’exercice ont été soulignées par plusieurs membres du Comité jeunesse comme étant des conditions essentielles au développement d’une identité professionnelle forte. Afin d’assurer l’adéquation entre les mécanismes d’admission et le niveau de formation requis permettant l’atteinte des compétences attendues, l’importance de la poursuite des travaux visant à reconnaître la formation universitaire comme norme d’entrée à la profession a également été réitérée.

 

L’intégration de la relève à la profession continue d’être un enjeu important pour le Comité jeunesse. En ce sens, les membres ont rappelé l’importance d’une collaboration étroite avec les instances de gouvernance en soins infirmiers et les milieux d’enseignement, dans le but de revoir l’ensemble des structures d’accompagnement de la relève lors de l’entrée dans la profession et ainsi, d’assurer une intégration réussie. Il apparaît clair pour le Comité jeunesse qu’en soutenant le développement des compétences de la relève infirmière, les milieux de soins promeuvent l’engagement professionnel et contribuent à améliorer la qualité de soins.

 

S’adressant directement à l’OIIQ, le Comité jeunesse a milité en faveur d’une représentativité de la relève dans l’ensemble des comités de l’Ordre et d’une diversité au sein de l’organisation. Compte tenu que la relève représente désormais 32 % de l’effectif infirmier, il est primordial que l’ensemble des décisions prises par l’OIIQ soient analysées en regard de leurs impacts sur la relève infirmière. Le Comité jeunesse souligne et appuie les efforts que l’OIIQ déploie pour être une organisation apprenante, au diapason avec les besoins de la relève, ainsi que des réalités générationnelles et culturelles.

 

Finalement, reconnaissant l’importance d’une relève forte et engagée dans toutes les régions du Québec, les membres se sont positionnés en faveur de travaux visant à assurer la pérennité et à harmoniser le fonctionnement des comités jeunesse régionaux, en plus de demander une représentativité de la relève au sein des conseils de section.

 

Plus que jamais, la voix de la relève est essentielle. Je conclus donc cette chronique en invitant les membres de la relève à emboîter le pas, à occuper pleinement leur champ d’exercice et à faire entendre leur voix en utilisant toutes les tribunes dont ils disposent. C’est tout le Québec qui y gagne!

 

Pour plus d’informations sur le Comité jeunesse et les avis soumis au Conseil d’administration de l’OIIQ, cliquez ici.

Photos : Audrey Boivin
Photos : Audrey Boivin
Photos : Audrey Boivin
Photos : Audrey Boivin