Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Éditorial du président

Les États généraux de la profession infirmière : la tribune privilégiée pour briser le silence!

25 févr. 2021
Les États généraux de la profession infirmière : la tribune privilégiée pour briser le silence!

Luc Mathieu, président de l'OIIQ, vous invite à faire entendre votre voix.

L’actualité regorge d’exemples évocateurs qui sont autant de leviers pour s’interroger sur les pistes de solutions qui s’offrent à nous. L’importance d’investir dans le soutien clinique des équipes de soins en matière de meilleures pratiques, le rôle essentiel des infirmières cliniciennes et infirmiers cliniciens en centre d’hébergement et de soins de longue durée, la formation adéquate lors d’une réaffectation vers un autre domaine ou milieu de soins en tenant compte de l’expertise acquise précédemment et la valorisation de l’autonomie professionnelle par la mise en place de meilleures conditions de travail, pour ne nommer que celles-là, sont toutes des situations qui vous concernent de près dans vos milieux de travail.

À l’heure actuelle, plusieurs d’entre vous font état des enjeux non résolus de la profession auxquels les infirmières et infirmiers sont exposés quotidiennement, lesquels ont été exacerbés par la pandémie, mais qui étaient déjà bien présents avant elle. Je vous entends et je salue votre détermination à vouloir identifier les facteurs constructifs et décisifs en vue d’offrir les meilleurs soins infirmiers qui soient à la population du Québec.

Sur un potentiel de quelque 78 000 voix, les membres de la profession ne sont toujours pas assez nombreux à s’exprimer sur les enjeux de la profession dans le réseau de la santé québécois. À cet égard, saviez-vous que l’OIIQ et ses partenaires veulent connaître votre opinion pour redéfinir la façon dont l’expertise infirmière est mise à profit en ce moment?

Les 20 et 21 mai prochain, la tenue des États généraux de la profession infirmière vous permettra de vous exprimer sur les défis professionnels auxquels vous êtes confrontés et de partager votre vision des soins infirmiers de demain. D’ailleurs, si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à participer dès maintenant à la consultation publique en cours et à vous prononcer en soumettant un commentaire (1 350 caractères), et si vous voulez détailler votre point de vue, vous pouvez le faire en déposant un avis (5 pages) ou un mémoire (15 pages) sur les trois enjeux-phares de cette démarche réflexive :

Vous avez jusqu’au 19 mars 2021 pour ce faire.

Les enjeux de la profession sont des enjeux collectifs; ils concernent tout autant les membres de la profession que la population qui s’attend à recevoir des soins de santé de qualité et sécuritaires. Les États généraux sont aussi l’occasion d’influencer les grandes orientations et les prises de décision au-delà de la crise sanitaire liée à la COVID-19, car il y aura un après-COVID-19 et c’est ce que nous voulons construire avec vous. Il s’agit de débattre ensemble et avec tous les acteurs clés de la santé, réunis pour cette occasion, en vue d’émettre des recommandations et de produire un rapport qui sera rendu public et présenté au gouvernement. L’expertise infirmière est là et il faut lui assurer un déploiement qui fera en sorte d’assurer un meilleur accès aux soins de santé et d’offrir les meilleurs soins infirmiers qui soient à la population du Québec.

Votre participation à ce dialogue est essentielle afin que nous puissions nous doter d’une vision concertée, tirer des leçons de la pandémie et poser des actions concrètes et édifiantes pour l’avenir de la profession.

Nous vous attendons!

Pour aller plus loin