Communiqué de presse

Les infirmières et infirmiers déterminés à rompre avec le passé de vocation de la profession

Forum virtuel 2020 : au cœur de l’expertise infirmière
10 nov. 2020
Les infirmières et infirmiers déterminés à rompre avec le passé de vocation de la profession

Montréal, le 10 novembre 2020 Du jamais vu en 24 ans : l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) annonce, au sortir du Forum virtuel OIIQ 2020 | Au cœur de l’expertise, que se tiendra les 20 et 21 mai 2021 le plus grand chantier sur la profession infirmière depuis la tenue des États généraux de 1996. Le constat est sans équivoque : la profession est à la croisée des chemins et il est urgent de se mobiliser pour faire reconnaître l’expertise infirmière, encore trop souvent méconnue par la population québécoise et plusieurs acteurs de la santé. La pandémie aura agi comme catalyseur en démontrant toute l’étendue des compétences infirmières et la pertinence des États généraux. Une réforme en matière d’accès aux soins ne pourra se faire sans la contribution des quelque 78 000 infirmières et infirmiers du Québec, l’un des plus puissants leviers pour une réforme réussie.

L’OIIQ est bien déterminé à faire en sorte que l’expertise infirmière soit enfin reconnue comme une expertise unique et non une profession subordonnée à une autre. Rompre avec le concept de vocation signifie des infirmières et infirmiers davantage formés, autonomes et reconnus, qui seront au cœur du renforcement du réseau de la santé post-pandémie.

« Nous devons briser la culture de la « discrétion », et affirmer notre leadership clinique et politique. Oui, les infirmières et infirmiers sont des gens bienveillants, mais ce sont surtout des professionnels de la santé qui prodiguent des soins appuyés sur des données scientifiques. C’est la population du Québec qui, ultimement, bénéficiera d'infirmières et d’infirmiers dont l'expertise et les compétences seront déployées et mobilisées. De plus, je suis convaincu que le jour où l’expertise infirmière sera enfin reconnue, nos conditions d’exercice s’amélioreront. À mon avis, l’un ne va pas sans l’autre et c’est pour cette raison que nous convions tous les acteurs de la santé à se joindre à nous. Nous devons avoir une vision globale des enjeux », a affirmé Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

L’OIIQ est l’instigateur du projet, mais ces États généraux seront le fruit d’une démarche collective qui comprendra la voix citoyenne. C’est à ce titre que l’Institut du Nouveau Monde collaborera au projet en raison de son expertise en matière de participation citoyenne et que Robert Salois et Francine Ducharme agiront à titre de commissaires. La question de l’autonomie professionnelle et de l’organisation des soins, l’occupation du champ d’exercice et la formation initiale feront partie des questionnements. Les thématiques finales seront déterminées avec les partenaires.

Ce forum virtuel, qui a connu un franc succès, s’est tenu devant environ 1 700 participants branchés à distance, soit des membres et des acteurs de la profession ainsi que des étudiants, en compagnie de l’animatrice d’ICI Radio-Canada Marie Grégoire, des journalistes de renom Marie-France Bazzo, Alec Castonguay et Emmanuelle Latraverse, et des infirmières engagées dans la lutte contre la COVID-19 Diane Brault, Nathalie Pigeon et Lydia Tania Ziani.

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 78 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat d’assurer la compétence et l’intégrité des infirmières et infirmiers du Québec ainsi que de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité.