Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Hiver 2022

Masses médiastinales - Apprendre à les connaître afin de mieux accompagner les patients

Lénie Bergeron, inf., B. Sc.

Masses médiastinales - Apprendre à les connaître afin de mieux accompagner les patients

Le rapport 2018-2019 du Vérificateur général du Québec indiquait qu’environ 635 000 chirurgies thoraciques avaient eu lieu dans les blocs opératoires du Québec en 2015-2016 (Leclerc, 2018). Après avoir diminué pendant la pandémie de COVID-19, les activités chirurgicales ont graduellement repris en 2021.

Chaque intervention est composée de trois phases : préopératoire, peropératoire et postopératoire. En plus de nécessiter la contribution de plusieurs professionnels de la santé, elles sont au cœur de l’expérience de santé vécue par le patient. L’infirmière y tient un rôle de premier plan, que ce soit dans la préparation avant la chirurgie, pendant l’intervention au bloc opératoire ou lors des suivis postopératoires immédiats ou à plus long terme. Forte de son jugement clinique et de son expertise, elle assure une prestation de soins de qualité, sécuritaires et centrés sur les besoins du patient et de sa famille. Cependant, certaines pathologies rares auxquelles elle est peu souvent exposée dans sa pratique peuvent susciter de l’incertitude. C’est le cas des masses médiastinales. Après avoir décrit les compartiments du médiastin, cet article présentera les caractéristiques des différents types de masses médiastinales selon leur emplacement, les éléments d’investigation et les traitements de chacune d’elles. Les infirmières seront alors en mesure de reconnaître la présentation typique d’un patient ayant une masse médiastinale et d’en assurer une meilleure prise en charge.

Connaissances ciblées

Les infirmières en chirurgie accompagnent le patient durant sa trajectoire chirurgicale sur les plans tant physique que psychologique, en utilisant l’ensemble de leur champ d’expertise. Afin d’effectuer leurs tâches pendant les phases préopératoire, peropératoire et postopératoire, les infirmières doivent connaître une grande variété d’interventions et détenir un large spectre de connaissances. Elles sont ainsi en mesure de s’adapter à toutes les situations et d’offrir un soutien adéquat au patient et à sa famille (Pirschel, 2018).

Certaines pathologies, moins fréquentes, incitent les infirmières à se documenter davantage et à faire des recherches supplémentaires dans le but de maintenir la qualité de leur prestation de soins. Cela est particulièrement pertinent lorsqu’il est question des masses médiastinales qui représentent seulement 3 % de toutes les tumeurs retrouvées dans le thorax (Aroor, 2014; Sharma et al., 2017).

Comment se présente un patient ayant une masse médiastinale?

Habituellement, deux scénarios précèdent la rencontre du patient avec un clinicien qui traite les masses médiastinales. Le premier est celui dans lequel le patient a été dirigé en chirurgie à la suite de la découverte fortuite d’une masse médiastinale durant un examen de routine. La personne est souvent asymptomatique et n’aurait pas ressenti autrement le besoin d’aller consulter en établissement de santé (Trousse et Avaro, 2010).

 


Références

Aroor, A.R., Prakasha, R., Seshadri, S., Teerthanath, S. et Raghurai, U. (2014). «Study of clinical characteristics of mediastinal mass». Journal of Clinical and Diagnostic Research, 8(2), 77-80. Repéré à https://doi.org/10.7860/JCDR/2014/7622.4013

Carter, B.W., Benveniste, M.F., Madan, R., Godoy, M.C., De Groot, P.M. et Marom, E.M. (2017). «ITMIG Classification of mediastinal compartments and multidisciplinary approach to mediastinal masses». RadioGraphics, 37(2), 413-436. Repéré à https://doi.org/10.1148/rg.2017160095

Dimitriadis, G.K., Kaltsas, G., Ghobara, T., Sinha, B., Drakou, E.E. et Randeva, H.S. (2017). «Hypertestosteronemia and infertility from a mediastinal extragonadal germ cell tumor». The American Journal of Medicine, 130(6), E261-E263. Repéré à https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2017.01.010

Juanpere, S., Cañete, N., Ortuño, P., Martínez, S., Sanchez, G. et Bernado, L. (2013). «A diagnostic approach to the mediastinal masses». Insights into Imaging, 4(1), 29-52. Repéré à https://doi.org/10.1007/s13244-012-0201-0

Leclerc, G. (2018). «Rapport du Vérificateur général du Québec à l’Assemblée nationale pour l’année 2018-2019». Québec: Vérificateur général du Québec.

Mikail, N., Khalil, A. et Rouzet, F. (2021). «Mediastinal masses: 18F-FDG-PET/CT Features based on the International Thymic Malignancy Interest Group classification». Seminars in Nuclear Medicine, 51(1), 79-97. Repéré à https://doi.org/10.1053/j.semnuclmed.2020.07.007

Napolitano, M.A., Werba, G., Desai, S.A., Sparks, A.D. et Mortman, K.D. (2021). «Presenting symptomatology of mediastinal masses and its effect on surgical outcomes». The American Surgeon, 000313482198903. Repéré à https://doi.org/10.1177/0003134821989038

Pirschel, C. (2018). «Under the knife: Supporting patients’ n throughout surgical oncology care». ONS Voice, 33(12), 20-24.

Sharma, P., Jha, V., Kumar, N., Kumar, R. et Mandal, A. (2017). «Clinicopathological analysis of mediastinal masses: A mixed bag of non-neoplastic and neoplastic etiologies». Turk Patoloji Dergisi, 33(1), 37-46. Repéré à https://doi.org/10.5146/tjpath.2016.01371

Société canadienne du cancer. (2021). «Cancer du thymus». Repéré à https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/thymus/thymus-cancer/?region=qc

Trousse, D. et Avaro, J.P. (2010). «Introduction aux tumeurs du médiastin». Revue de pneumologie clinique, 66(1), 3-16. Repéré à https://doi.org/10.1016/j.pneumo.2009.12.008

Pour aller plus loin