Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

En bref
Centre IMAGe

Risques des médicaments pendant la grossesse et l’allaitement

Catherine Crépeau

|
31 oct. 2018
Risques des médicaments pendant la grossesse et l’allaitement

Ce médicament risque-t-il d’occasionner des malformations congénitales? Peut-on recommander des thérapies de remplacement à la nicotine à une femme enceinte? À quoi sert l’acide folique durant la grossesse? Voici le type de questions posées par les professionnels de la santé et auxquelles les pharmaciens du Centre Info-Médicaments en Allaitement et Grossesse (IMAGe) du CHU Sainte-Justine répondent quotidiennement.

Le Centre IMAGe est un service téléphonique d’information gratuit réservé aux professionnels de la santé qui s’interrogent sur la sécurité et les risques des médicaments pendant la grossesse et l’allaitement. La réponse aux appels est assurée par les pharmaciens du Centre qui détiennent une expertise dans une douzaine de domaines dont l’obstétrique-gynécologie, la néonatologie, les soins intensifs pédiatriques, l’hémato-oncologie, les maladies infectieuses et la gastro-entérologie. Leur rôle : fournir des renseignements basés sur les données probantes pour aider les infirmières, médecins, pharmaciens et autres professionnels de la santé à conseiller leurs patientes sur les médicaments sans danger ou à éviter pendant la grossesse et l’allaitement. Une mission inchangée depuis la fondation du Centre, en 1997.

Méconnu des infirmières

« Nous sommes là pour donner de l’information afin d’aider les professionnels à s’y retrouver dans les médicaments à utiliser ou non pendant la grossesse et l’allaitement. Nous ne sommes pas des consultants et ne donnons pas de conseils sur la conduite à tenir. Cette décision revient aux équipes de soins qui nous consultent », précise la responsable du Centre, la pharmacienne Brigitte Martin.

Un pharmacien de garde répond aux appels du lundi au vendredi de 9 h à midi et de 13 h à 16 h. Les professionnels peuvent aussi enregistrer leurs questions dans une boîte vocale. Les réponses sont données dans les 24 heures, assure Brigitte Martin.

En 2017, les pharmaciens du Centre ont reçu plus de 6 000 appels, soit quelque 25 à 30 par jour, indique Brigitte Martin. Près de la moitié de ces appels proviennent de pharmaciens, 40 %, de médecins et seulement 15 %, d’infirmières. « Peut-être que les infirmières nous connaissent moins…, avance la responsable. Mais celles qui travaillent en périnatalité ou dans les programmes liés à la petite enfance et celles qui font du suivi de grossesse ou en allaitement font régulièrement appel à nous. »

En plus de répondre aux demandes téléphoniques des professionnels de la santé, le Centre IMAGe publie sur son site Web les réponses aux questions les plus souvent posées par les professionnels de la santé et les patientes.

On y trouve aussi des articles publiés par les pharmaciens du Centre IMAGe ou des étudiants à la maîtrise en pratique pharmaceutique y effectuant un stage, ainsi que des capsules d’information sur des sujets comme l’utilisation du polyéthylène glycol 3350 comme laxatif durant la grossesse ou la sécurité du mannitol inclus dans certains produits ou médicaments consommés par les femmes enceintes. Ces courts textes offrent un condensé des plus récentes informations scientifiques en faisant ressortir les recommandations pratiques sur l’utilisation de médicaments durant la grossesse ou l’allaitement.

Le Centre IMAGe a aussi publié le Petit guide grossesse et allaitement, disponible en format électronique, à l’intention des femmes qui planifient une grossesse, qui sont enceintes ou qui allaitent.

Projet de recherche

Affilié à la Chaire pharmaceutique Famille Louis-Boivin – médicament, grossesse et allaitement, le Centre IMAGe contribue à la recherche. Il participe actuellement au projet SAFEMED dont l’objectif est d’évaluer la faisabilité d’un programme de surveillance active et prospective des expositions aux médicaments. « Ce projet consiste à recueillir de l’information sur la prise de médicaments et le déroulement de la grossesse ou de l’allaitement des femmes après un appel au Centre IMAGe de la part de leur professionnel de la santé », explique Brigitte Martin.

À plus long terme, le projet SAFEMED pourrait permettre de mieux connaître les conséquences de la prise de certains médicaments durant la grossesse ou l’allaitement, et ainsi de mieux conseiller les femmes qui planifient une grossesse, qui sont enceintes ou qui allaitent.

 

Pour joindre le Centre IMAGe : 514 345-2333