Offres d'emploi

 

Emplois de la profession infirmière

 

Employeurs

Affichez vos offres d'emploi

 

Chronique emploi

Bâtir un CV à la hauteur de votre expérience

Par Louise Bouchard

|
05 févr. 2019
Bâtir un CV à la hauteur de votre expérience

Que vous soyez une infirmière nouvellement diplômée ou expérimentée, un CV clair et efficace est essentiel pour progresser dans votre carrière. Mais comment bâtir un CV qui reflétera votre expérience et retiendra l’attention des recruteurs?

D’abord, oubliez les pages colorées et les mises en forme compliquées. « Rien de mieux qu’un CV bien structuré, simple et épuré pour attirer le regard et garder l’attention », lance d’entrée de jeu Alexandre Villeneuve, agent de liaison chez Placement RH Quevillon. L’essentiel pour ce recruteur est de pouvoir établir rapidement l’adéquation entre la candidature et les besoins de ses clients.

Quant à Julie Brosseau, conseillère en ressources humaines agréée et chef du service de la dotation externe au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, elle aime en savoir un peu plus que ce que révèlent les informations de base sur la formation et les emplois occupés. Selon elle, il ne faut pas hésiter à présenter brièvement dans le curriculum vitæ ses réalisations ou ses contributions à des projets particuliers. « À travers ces éléments, on peut déceler certains traits de personnalité et avoir un aperçu du savoir-être de la personne », soutient-elle.

 

Des objectifs clairs

Le CV doit aussi convaincre le recruteur que le poste convoité représente une étape logique sur notre parcours professionnel, en lien avec nos aspirations. « On doit prendre le temps de remanier son CV selon l’emploi désiré. Il ne faut pas hésiter à ajuster la présentation de ses expériences en fonction du milieu, de l’établissement ou de l’unité où l’on postule », dit Jeanne-Sophie Lavoie, infirmière et conseillère en recrutement et dotation à l’Institut de Cardiologie de Montréal.

 

Pourquoi pas un CV par compétences?

Opter pour un CV par compétences devient une avenue intéressante si notre parcours ou notre objectif professionnel sortent des sentiers battus; lorsqu’on passe du public au privé, par exemple.

« Un bon CV démontre pourquoi la personne veut travailler dans notre organisation et ce qui la motive. Il prouve aussi que ses expériences acquises ailleurs pourront nourrir son travail chez nous », explique Sarah Boumedous, technicienne en recrutement et formation au Groupe Maurice.

 

Cohérence et clarté

Dans le cas des infirmières en début de carrière, le recruteur porte son attention sur d’autres éléments du CV que l’expérience. « Il faut alors faire ressortir la pertinence des activités de stages ou d’études en lien avec l’emploi », dit Jeanne-Sophie Lavoie.

On a commencé sa carrière au sein d’une équipe volante? « Dans ce cas, il faut bien préciser dans le CV les types d’emploi, les spécialités et les services où on a œuvré », indique Julie Brosseau.

 

Certifications, diplômes et attestations

Bien qu’il soit possible de vérifier le droit d’exercice d’une infirmière sur oiiq.org, les recruteurs aiment voir dans le CV les informations à ce sujet.

Les dates de début et de fin des formations, des stages et des activités de perfectionnement doivent d’ailleurs être indiquées clairement. « C’est une forme de valeur ajoutée à la candidature, dit Alexandre Villeneuve. Les formations complémentaires montrent la passion de la personne pour sa profession. »

Tous s’accordent pour dire que la profession infirmière nécessite rigueur, exactitude et application. Un CV soigné, adapté à l’emploi convoité et sans fautes est toujours de mise!