Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Ordonnances établies hors du Québec : comment s’y retrouver!

24 oct. 2019
Ordonnances établies hors du Québec : comment s’y retrouver!

Vous travaillez dans une clinique sans rendez-vous. Une femme se présente pour se faire administrer un médicament intramusculaire. Il s’agit d’une dame de 45 ans qui revient d’un séjour de quatre mois en France. Elle a en sa possession une fiole d’AvonexMD ainsi que l’ordonnance originale d’un médecin consulté en France.

Après vérification, vous constatez que ce médicament est approuvé au Canada. L’AvonexMD (nom usuel : interféron bêta-1a) est un immunomodulateur indiqué pour le traitement de la sclérose en plaques. La dose prescrite est conforme aux bonnes pratiques et au diagnostic de la cliente.

Devez-vous lui administrer ce médicament?

L’une des premières choses consiste à vérifier si, au Québec, ce produit est en vente libre ou délivré sur ordonnance. Ici, puisqu’il s’agit d’un médicament délivré sur ordonnance, l’infirmière ne peut l’administrer, même si la cliente a le médicament en sa possession, sans obtenir au préalable une ordonnance valable au Québec.

Il en aurait été autrement d’un médicament en vente libre.

La Loi sur la pharmacie (L.R.Q., c. P10) prévoit qu’une ordonnance est « donnée par une personne autorisée par une loi du Québec à prescrire un médicament » ou « donnée par une personne autorisée par une loi d’une autre province ou d’un territoire du Canada à prescrire un médicament dans la mesure où cette personne, si elle exerçait au Québec, serait autorisée par une loi du Québec à prescrire ce médicament », ce qui exclut une ordonnance provenant de la France.

Dans ce contexte, si cette cliente s’était présentée avec une ordonnance provenant d’une autre province canadienne, vous auriez pu lui administrer le médicament. Dans le cas présent, vous ne pouvez pas procéder à l’injection et devez diriger la cliente vers un médecin afin qu’elle obtienne une ordonnance valable.

À retenir

Si un client se présente avec un médicament d’ordonnance provenant d’une autre province canadienne, vous pourriez l’administrer.

Toutefois, si l’ordonnance provient d’un autre pays, vous ne pourrez pas procéder à l’administration du médicament et vous devrez diriger la personne vers un médecin du Québec de sorte qu’elle obtienne une ordonnance valide, sauf si le produit ne nécessite pas une ordonnance au Québec.

 

Pour en savoir plus