Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Portrait des effectifs infirmiers 2017-2018
Chaudière-Appalaches

Deux tiers de la relève infirmière poursuit sa formation au baccalauréat
23 oct. 2018

Lévis, le 23 octobre 2018 — L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd’hui que 75 042 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2017-2018. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré quelque 3 331 permis d’exercice pour la même période. Rappelons que le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 7e année consécutive.

 

Chaudière-Appalaches : deux tiers de la relève infirmière poursuit sa formation au baccalauréat

Au 31 mars 2018, 2 867 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de Chaudière-Appalaches, soit 4,1 % de l’effectif provincial. La région se démarque avec l’un des meilleurs taux d’inscription au baccalauréat : 67 % de la relève infirmière titulaire d’un DEC en soins infirmiers poursuit sa formation au baccalauréat (cheminent DEC-BAC) dès la fin de son DEC. Par conséquent, la proportion totale d’infirmières et infirmiers bacheliers au sein de l’effectif de la région a augmenté de 8 points de pourcentage au cours des cinq dernières années, pour atteindre 42 %, s’approchant ainsi de la moyenne provinciale de 44 %.

Malgré une légère croissance de l’effectif infirmier de 0,8 % au cours de la dernière année, le taux d’infirmières et infirmiers pour 1 000 habitants dans Chaudière-Appalaches demeure largement sous la moyenne provinciale, soit 6,7 contre 8,4. Il importe de mentionner que 36 % des infirmières et infirmiers qui habitent dans Chaudière-Appalaches travaillent dans une autre région, notamment la Capitale-Nationale où sont dispensés des soins suprarégionaux.

 

Portrait national

 

Croissance de l’effectif infirmier sur le marché de l’emploi

Le nombre de membres qui déclarent un emploi en soins infirmiers au Québec a augmenté de 0,6 % au cours de la dernière année pour atteindre 70 489, soit 451 de plus qu’à la fermeture du Tableau précédent.

 

Relève : un meilleur taux d’emploi pour les titulaires d’un baccalauréat

Parmi la relève ayant obtenu un permis en 2017-2018, 93 % des diplômés du baccalauréat en sciences infirmières avaient un emploi au Québec au 31 mars 2018, contre 85 % des titulaires d’un DEC en soins infirmiers. L’écart demeure de 8 points de pourcentage entre les deux groupes, une situation qui perdure depuis au moins trois ans, et ce, malgré une légère amélioration d’environ 2 points de pourcentage du taux d’emploi de la relève en 2017-2018 pour les deux niveaux de formation.

 

Lente progression de la proportion de l’effectif titulaire d’un baccalauréat

Au cours des deux dernières années, l’OIIQ a enregistré une croissance de la proportion des titulaires d’un baccalauréat en sciences infirmières (y compris les cycles supérieurs). Ainsi, en 2017-2018, cette proportion atteint 44 %, contre 40 % en 2015-2016. Toutefois, considérant que 80 % de la relève détient un DEC et que son taux de poursuite au baccalauréat (cheminement DEC-BAC) plafonne autour de 52 %, l’on peut s’attendre à ce que la croissance ralentisse dans l’ensemble.

 

L’effectif infirmier rajeunit

D’une part, le sommet de la pyramide des âges se situe désormais chez les 35-44 ans, groupe qui comptait 19 140 infirmières et infirmiers au 31 mars 2018, soit 2 400 de plus qu’en 2013-2014. D’autre part, 11 231 infirmières et infirmiers étaient âgés de 55 ans ou plus, soit 1 500 de moins qu’il y a quatre ans (2013-2014). On peut donc s’attendre à ce que les départs à la retraite diminuent. Par ailleurs, les membres de moins de 34 ans forment le tiers (33 %) de l’effectif infirmier du Québec.

 

Pour en savoir davantage

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Au 31 mars 2018, il comptait quelque 75 000 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.