Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Éditorial du président
Publié dans Perspective infirmière, numéro de mai-juin 2018

Pour une pleine occupation de notre champ d’exercice

Lucie Tremblay, inf., M. Sc., Adm. A., CHE, ASC, présidente de l'OIIQ

|
30 avr. 2018
Pour une pleine occupation de notre champ d’exercice

Depuis plusieurs années, nous constatons que les besoins de la population changent. Dans ce contexte, la pratique infirmière est, elle aussi, en forte évolution. Néanmoins, avons-nous l’occasion de déployer pleinement nos compétences et d’occuper pleinement notre champ d’exercice? Est-ce que le tourbillon de la vie quotidienne fait en sorte que nous mettions de côté les activités distinctives de la profession? Une réflexion s’impose.

Des études récentes mettent en évidence que les infirmières et les infirmiers du Québec n’occupent pas pleinement leur champ d’exercice. L’entrée en vigueur de la Loi 90, il y a près de 15 ans, et de la Loi 21, en 2012, avait pourtant comme objectif de donner des ailes à notre profession en enchâssant légalement nos activités réservées. Malheureusement, nous constatons aujourd’hui que leur déploiement n’est pas tout à fait complété.

Trop d’infirmières et d’infirmiers non seulement n’occupent pas entièrement leur champ d’exercice, mais ne le connaissent pas – une observation soulevée par les inspectrices professionnelles de l’OIIQ. Récemment, plusieurs infirmières ont décrié publiquement que, dans certains cas, leurs conditions d’exercice ne leur permettaient pas de remplir leurs obligations professionnelles.

Face à ces différents constats, l’OIIQ ne peut rester silencieux et se doit d’agir. C’est pourquoi nous avons mis de l’avant, pour les prochaines années, un plan d’action visant à établir les conditions favorables qui permettront une pleine occupation de notre champ d’exercice, l’un des plus vastes dans le domaine de la santé.

 

Forum sur la pratique infirmière

Mais vous le savez, seul, on ne peut changer les pratiques. C’est ensemble, enseignantes, chercheurs, directrices de soins infirmiers, étudiantes, syndicats et diverses associations professionnelles, que nous pourrons faire évoluer le monde des soins infirmiers. 

L’OIIQ vous convie donc à l’une des plus importantes discussions sur la pratique infirmière d’aujourd’hui et de demain. L’heure est venue de faire un état de la situation et de dégager une vision commune sur la stratégie à mettre en œuvre afin d’assurer le plein déploiement du champ d’exercice. Nous avons tous un rôle à jouer pour y arriver. C’est cette conversation que nous voulons avoir avec vous. Toutes les parties prenantes gravitant autour des soins infirmiers doivent y participer. 

Le 24 septembre prochain aura lieu, à Montréal, le premier Forum sur la pratique infirmière. On y jettera les bases d’un plan d’action collectif auquel chacun des groupes présents pourra ajouter son grain de sel, selon une formule interactive composée de conférences, de panels, d’ateliers et d’assemblées plénières. C’est un rendez-vous!