Pratique professionnelle

Norme d’exercice : Administration sécuritaire des médicaments

Afin de répondre à sa mission première de protection du public et, d’autre part, d’adopter une posture préventive, l’OIIQ considère crucial d’encadrer les activités jugées à risque de préjudice pour la population québécoise.

Pourquoi une norme d’exercice sur l’administration sécuritaire des médicaments?

Une norme d’exercice a pour objectif de fournir les principes, les règles et les exigences minimales balisant l’exercice d’une activité professionnelle à risque de préjudice. L’administration sécuritaire des médicaments, par les infirmières et infirmiers, constitue une activité cruciale qui allie des activités réservées touchant l’évaluation, la surveillance ainsi que le suivi. Ces activités requièrent des compétences, des connaissances scientifiques et un savoir-agir complexe nécessitant l’exercice du jugement clinique infirmier. L’administration des médicaments est donc jugée à risque de préjudice pour la population québécoise.

Première norme d’exercice publiée par l’OIIQ, cette norme vient préciser les responsabilités des infirmières et infirmiers en respect de leurs obligations déontologiques, et ce, peu importe le milieu de soins où ils exercent. Elle leur offre l’opportunité d’adopter une pratique réflexive et de valider la sécurité de leurs interventions de façon préventive. Complétant ce qui est appris dans les établissements d’enseignement et appliqué dans les milieux de soins, cette norme permet d’uniformiser l’exercice d’une activité professionnelle et d’en assurer la qualité.

 

10 principes

La norme d’exercice portant sur l’administration sécuritaire des médicaments est composée de 10 principes regroupés sous trois volets, soit : l’évaluation clinique, l’intervention clinique et la continuité des soins.

 

Évaluation clinique

 

Principe 1 : Évaluation de la condition clinique du client

L’infirmière et l’infirmier doivent évaluer, tout au long du processus d’administration du médicament, la condition clinique afin d’anticiper et de reconnaître les changements de l’état clinique du client.

Lire la suite

 

 

Principe 2 : Vérification de l’ordonnance (1 de 2)

L’infirmière et l’infirmier doivent prendre connaissance du médicament à administrer à partir de l’ordonnance originale la plus récente ou d’une source ayant fait l’objet d’un traitement par un pharmacien. Sinon, ils doivent effectuer les vérifications nécessaires pour s’assurer de la validité de l’ordonnance.

Lire la suite

 

 

Principe 3 : Vérification de l’ordonnance (2 de 2)

L’infirmière et l’infirmier doivent s’assurer que l’ordonnance est complète, claire et appropriée pour le client. Ils clarifient toute ambiguïté auprès du prescripteur ou lui transmettent toute préoccupation.

Lire la suite

 

 

Principe 4 : Connaissance du médicament

L’infirmière et l’infirmier doivent s’assurer d’avoir une connaissance suffisante du médicament, notamment ceux identifiés comme étant à risque dans leur milieu de soins.

Lire la suite

 

 

Principe 5 : Surveillance clinique

L’infirmière et l’infirmier doivent déterminer, planifier et assurer la surveillance clinique de l’état de santé du client à qui ils administrent un médicament. Ils ajustent la surveillance au besoin.

Lire la suite

 

Intervention clinique

 

Principe 6 : Enseignement, partenariat et consentement

L’infirmière et l’infirmier doivent transmettre les informations pertinentes au client tout au long du processus d’administration du médicament, puis s’assurer de son implication et de sa compréhension.

Lire la suite

 

 

Principe 7 : Respect de l’ordonnance

L’infirmière et l’infirmier doivent administrer le médicament en respectant tous les éléments précisés dans l’ordonnance.

Lire la suite

 

 

Principe 8 : Préparation et administration

L’infirmière et l’infirmier doivent préparer et administrer le médicament selon les normes de pratique et les principes scientifiques généralement reconnus.

Lire la suite

 

Continuité des soins

 

Principe 9 : Communication

L’infirmière et l’infirmier doivent assurer la communication de l’information pertinente tout au long du processus d’administration du médicament.

Lire la suite

 

 

Principe 10 : Documentation

L’infirmière et l’infirmier doivent consigner les renseignements pertinents liés au processus d’administration du médicament dans les outils de documentation prévus à cet effet.

Lire la suite

 

Participant à diverses étapes du processus entourant l’administration des médicaments, les infirmières et infirmiers y occupent une place privilégiée. Ils jouent un rôle déterminant dans la prévention des incidents et des accidents impliquant la clientèle, notamment par l’évaluation de la condition clinique du client – qui doit être réalisée tout au long du processus –, par la surveillance clinique de même que par leur rôle fréquent dans la coordination des soins entourant l’administration des médicaments.

Les infirmières et infirmiers ont donc la responsabilité de respecter cette norme en tout temps et de mettre en place les mesures appropriées afin de favoriser la sécurité de la clientèle, tout au long du processus entourant l’administration d’un médicament, en collaboration avec le client, ses proches et les autres professionnels de la santé impliqués.

 

Document de référence