Pratique professionnelle

Première assistance en chirurgie

La première assistance en chirurgie est un ensemble d’actes médicaux invasifs ou à risque de préjudice réservés au médecin. Ils sont autorisés à l’infirmière ou à l’infirmier qui répond aux exigences et aux conditions énoncées dans le Règlement sur certaines activités de première assistance chirurgicale pouvant être exercées par une infirmière.

 

Conditions d’exercice

Pour exercer des activités de première assistance en chirurgie, l’infirmière ou l’infirmier doit :

  • être titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières;
  • être titulaire d’un certificat délivré par une institution désignée dans le Règlement;
  • détenir un minimum de 24 mois d’expérience dans un bloc opératoire au cours des cinq dernières années;
  • être titulaire d’une attestation biennale en soins avancés en réanimation cardiovasculaire, délivrée par un maître instructeur reconnu par la Fondation des maladies du cœur du Québec.

L’établissement de santé doit s’assurer que l’infirmière ou l’infirmier qui effectue des activités de première assistance en chirurgie répond à l’ensemble des conditions énoncées dans le Règlement.

 

Activités professionnelles

L’infirmière première assistante ou l’infirmier premier assistant en chirurgie (IPAC) participe activement à la chirurgie, prend l’initiative des actions, de concert avec le chirurgien à l’intérieur du site opératoire, et contribue de façon continue à la réalisation des diverses étapes de l’intervention chirurgicale.

L’IPAC peut exécuter, selon une ordonnance, les activités suivantes :

  • L’utilisation et l’installation de divers instruments et appareils chirurgicaux complexes et spécialisés à l’intérieur du site opératoire.
  • L’incision, la manipulation, la dissection et le prélèvement de tissus.
  • L’exécution de certaines étapes de la procédure chirurgicale à l’intérieur du site opératoire.
  • Le choix et l’utilisation des diverses méthodes d’hémostase en profondeur.
  • La suture des plans profonds de la plaie chirurgicale et les ligatures en profondeur.

Le chirurgien responsable de l’intervention chirurgicale doit être présent, sauf pour l’ouverture ou la fermeture de la plaie chirurgicale. Dans ce cas, le chirurgien doit être présent dans l’établissement et disponible pour une intervention rapide.

L’IPAC ne doit en aucun temps exercer simultanément comme infirmière ou infirmier en service interne.

 

Lieux d’exercice

L’IPAC peut exercer ses activités dans un centre hospitalier, ainsi que dans un centre médical spécialisé ou une clinique médicale associée.

 

Pour en savoir plus sur l’IPAC et les soins périopératoires

 

Pour consulter le règlement concernant l’IPAC :

 

Pour connaître les rôles et responsabilités de l’infirmière ou de l’infirmier dans le domaine des soins périopératoires, consultez les lignes directrices de l’OIIQ et les documents qui s’y rattachent :

 

Pour connaître la contribution de l’infirmière auxiliaire ou de l’infirmier auxiliaire en service externe, consultez les documents de l’OIIQ :

 

Nous joindre

Pour toute question sur les activités professionnelles de l’IPAC :

infirmiere-conseil@oiiq.org
514 935-2501, option 1 ou 1 800 363-6048, option 1 (sans frais)