Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

En bref

Première étude populationnelle canadienne sur la pandémie DECOPA : mieux comprendre la transmission de la COVID-19

Par Dalila Benhaberou-Brun, B. Sc. inf., B. Sc., M. Sc.

Première étude populationnelle canadienne sur la pandémie DECOPA : mieux comprendre la transmission de la COVID-19

La COVID-19 est une infection très contagieuse qui peut être létale pour les plus vulnérables. Devant l’ampleur du phénomène, le gouvernement du Québec a décrété un état d’urgence sanitaire le 13 mars dernier.

Depuis, toute la population pratique la distanciation physique, voire le confinement pour les personnes les plus à risque et les malades. Rapidement, toute une équipe de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) met en branle un projet de recherche sur la prévalence de la COVID-19, dont les résultats vont permettre de comprendre une partie du mode de transmission du virus SRAS-CoV-2 chez les personnes asymptomatiques.

Deux chercheurs, Alexis Danylo du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (MCQ) et Hugo Germain de l’UQTR, imaginent alors un projet de recherche visant à explorer pour la première fois la prévalence de la COVID-19 et sa transmission. Julie Houle, directrice scientifique de la recherche médicale au CIUSSS MCQ et professeure au Département des sciences infirmières de l’UQTR, fait ensuite le pont avec Lyne Cloutier, également professeure en sciences infirmières à la même université. Ainsi naissait en à peine 24 heures un projet de recherche, instaurant la collaboration indispensable entre les milieux clinique et universitaire.