Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Prescription infirmière en contexte de télésoins

16 avr. 2020
Prescription infirmière en contexte de télésoins

Le contexte actuel lié à la COVID-19 suscite des questionnements sur nos pratiques et les ajustements possibles pouvant être réalisés pour être en mesure de répondre aux besoins de la population. Un article est déjà paru sur la pratique en télésoins. Qu’en est-il des ordonnances à distance? L’infirmière peut-elle émettre une prescription à distance?

Bien que dans une bonne pratique clinique, une ordonnance doive être émise à la suite d’une évaluation du client en personne, dans le contexte d'urgence sanitaire, l'ordonnance à distance peut améliorer l'accessibilité aux soins à la population tout en évitant la propagation du virus. L'infirmière ou l'IPS qui pratique à distance doit suivre les directives émises en télésoins car la téléconsultation ne se prête pas à tous les problèmes de santé.  Ainsi, lorsqu'elle est appelée à prescrire à distance, elle doit :

  • Procéder à l’évaluation requise par l’état de santé du client et s'assurer de pouvoir obtenir toutes les données pertinentes sur son état de santé.
  • Exercer la surveillance clinique, effectuer le suivi requis par l’état de santé du client et prendre les moyens raisonnables pour assurer la continuité des soins et traitements.
  • Veiller à ce qu’une autre infirmière, un autre professionnel ou une autre personne habilitée puisse assurer le suivi à sa place, si elle n’est pas en mesure de le faire.
  • Orienter la personne vers le médecin, l’IPS ou un autre professionnel si la situation le nécessite.
  • Avoir accès aux outils technologiques appropriés.

Par ailleurs, l’infirmière qui prescrit doit en tout temps se référer aux documents publiés par le Collège des médecins du Québec (CMQ), soit le Règlement sur les normes relatives aux ordonnances faites par un médecin et le Guide d’exercice sur les ordonnances individuelles faites par un médecin.

Transmission des ordonnances

Un récent avis publié par le CMQ, l’Office des professions du Québec (OPQ) et l’OIIQ apporte des recommandations quant aux transmissions des ordonnances en période de pandémie. L'OIIQ invite les infirmières et IPS qui vont prescrire à distance à suivre ces mêmes recommandations.

Il est également recommandé dans ce message conjoint de transmettre les ordonnances pharmacologiques par l'un des modes suivants :

  • Transmission verbale, du médecin ou de l’infirmière directement au pharmacien.
  • Transmission par télécopieur, y compris directement par les dossiers médicaux électroniques (DME).
  • Transmission par voie électronique en utilisant le Dossier santé Québec (DSQ).

Prenez note qu’une ordonnance envoyée par courriel ou texto directement au patient n’est pas conforme aux normes établies par le Règlement sur les normes relatives aux ordonnances faites par un médecin et ne sera pas honorée par un pharmacien.

Pour les documents en lien avec les ordonnances non pharmacologiques ou les demandes de consultation, ils doivent être transmis de façon sécuritaire aux patients, par exemple :

  • Sur les plateformes de type REACTS/ZOOM offertes par le Ministère de la santé et des services sociaux.
  • Par télécopieur.
  • Directement par ordonnance verbale aux professionnels désignés.

Pour en savoir plus