Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Programme d’inspection professionnelle 2022-2023

25 mai 2022
Programme d’inspection professionnelle 2022-2023

Pour accomplir sa mission de protection du public, l’OIIQ a le devoir de s’assurer de la compétence de ses membres par différents mécanismes, dont l’inspection professionnelle. 

L’inspection professionnelle est une mesure préventive qui permet de veiller à ce que les membres de la profession infirmière détiennent la compétence requise afin d’exercer de façon sécuritaire et d’offrir des soins de qualité à la population québécoise. Adopté annuellement par le Conseil d’administration de l’OIIQ, le programme général d’inspection professionnelle détermine le nombre de membres qui feront l’objet d’une inspection générale ainsi que les critères guidant la sélection des membres visés par ce type d’inspection.

Pour l’année 2022-2023, le programme s’inscrit en continuité avec celui de l’année précédente et consiste conséquemment à poursuivre la mise en œuvre de la nouvelle méthode d’inspection générale, et ce, dans le but d’atteindre progressivement la cible d’environ 3 000 membres inspectés par année.

Les principes qui sous-tendent cette méthode sont les suivants :

  • les membres sont inspectés de façon individuelle, ce qui permet de les responsabiliser en regard de leur développement professionnel et de détecter des problèmes de compétence;
  • l’inspection générale est développée suivant une orientation de prévention auprès des membres en les sensibilisant et en les informant quant à leurs devoirs et obligations professionnels;
  • la méthode d’inspection générale use de différentes sources de données et de moyens d’évaluation permettant d’effectuer une mise en comparaison des informations récoltées, ce qui minimise ainsi les biais possibles;
  • une posture d’accompagnement auprès des membres est préconisée par les inspecteurs en vue d’entreprendre une démarche d’amélioration continue de leur pratique par une approche réflexive.

La compilation des résultats généraux obtenus à la suite de la réalisation de ce programme d’inspection permettra aussi de mettre en lumière les besoins de développement professionnel des membres et ainsi, d’orienter l’élaboration de formations axées sur les besoins réels de ces derniers. 

 

Membres visés 

Il est prévu d’inspecter individuellement 1 200 membres. La sélection de ceux-ci sera effectuée de manière aléatoire, dont une proportion sera ciblée selon des facteurs de risques, tels le manque de formation continue de même que le fait d’exercer seul ou avec peu d’encadrement et de soutien clinique. De plus, afin de répondre à la recommandation adressée aux ordres professionnels dans le rapport d’enquête conjointe sur la qualité des services médicaux et des soins infirmiers au CHSLD Herron et à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, une plus grande proportion de membres exerçant en CHSLD privés sera ciblée. Enfin, s’ajoutent à cette cible les membres ayant fait l’objet d’un signalement provenant d’autres instances. Tous les membres exerçant auprès de la clientèle, peu importe leur profil, sont donc susceptibles d’être inspectés.  

Rappelons que l’inspection professionnelle est une démarche nécessaire, requise et incontournable pour tous les professionnels. Tous les membres sont donc égaux au regard de l’inspection professionnelle, car les activités et le titre réservés sont un privilège qui impose des devoirs et des obligations, et ce, peu importe le secteur d’activité et l’expérience du membre visé. La collaboration à l’inspection professionnelle fait donc partie intégrante des obligations des membres de la profession infirmière en vertu du Code des professions et du Code de déontologie des infirmières et infirmiers. Cependant, avec le contexte pandémique qui perdure et qui exerce encore une pression importante sur le système de santé, la Direction, Surveillance et inspection professionnelle fera preuve d’adaptation, le cas échéant.

 

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin