Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

L'OIIQ vous répond

Qui peut ajuster le PTI?

Service de consultation professionnelle de l'OIIQ

|
01 sept. 2018
Qui peut ajuster le PTI?

Le plan thérapeutique infirmier (PTI) est une norme de documentation des décisions cliniques de l’infirmière, adoptée par l’OIIQ. Son objectif : assurer un suivi optimal du patient. L’infirmière consigne au dossier, dans un outil de documentation distinct, le PTI qu’elle détermine et les ajustements qu’elle y apporte selon l’évolution clinique du patient et l’efficacité des soins et des traitements qu’il reçoit. Grâce à cet outil de documentation, les décisions cliniques prises par l’infirmière témoignent de son évaluation et de son jugement clinique.

L’ajustement comprend le fait de déterminer le PTI. Pour ce faire, la professionnelle doit être habilitée à évaluer la condition physique et mentale de la personne symptomatique, ce qui implique une décision et un jugement clinique qui engagent sa responsabilité.

L’exercice des étudiantes, des personnes admissibles par équivalence, des candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et des externes est encadré par le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers. Voici ce qu’il précise sur l’ajustement du PTI pour chaque intervenant.

La CEPI

Tel que mentionné à l’article 10 : « La candidate à l’exercice de la profession d’infirmière peut exercer les activités professionnelles que peuvent exercer les infirmières, à l’exception

  1. des activités exercées auprès d’une parturiente;
  2. des activités exercées auprès d’un client dont l’état de santé est dans une phase critique ou qui requiert des ajustements fréquents;
  3. des activités exercées en santé communautaire;
  4. d'initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance;
  5. d'initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2);
  6. de déterminer le plan de traitement relié aux plaies et aux altérations de la peau et des téguments;
  7. de procéder à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique;
  8. de décider de l’utilisation des mesures de contention;
  9. de décider de l’utilisation des mesures d’isolement dans le cadre de l’application de la Loi sur les services de santé et les services sociaux  (chapitre S-4.2) et de la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris (chapitre S-5);
  10. d'évaluer un enfant qui n’est pas encore admissible à l’éducation préscolaire et qui présente des indices de retard de développement dans le but de déterminer des services de réadaptation et d’adaptation répondant à ses besoins;
  11. d'ajuster le plan thérapeutique infirmier en lien avec les activités décrites aux paragraphes 1 à 10.

 

La candidate à l’exercice de la profession d’infirmière peut, malgré l’exception prévue au paragraphe 7 du premier alinéa, contribuer à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique.

De plus, les exceptions prévues aux paragraphes 2, 3 et 10 du premier alinéa ne s’appliquent pas à la candidate à l’exercice de la profession d’infirmière qui est titulaire d’un diplôme universitaire ou à qui l’Ordre a reconnu une équivalence à ce diplôme. »

Donc, puisque la CEPI peut évaluer la condition physique et mentale de la personne symptomatique, elle peut déterminer un PTI pour les activités qui lui sont permises.

La personne admissible par équivalence

« La personne admissible par équivalence peut exercer, parmi les activités professionnelles que peuvent exercer les infirmières, celles qui sont requises pour réussir le programme d’études ou la formation complémentaire requis aux fins de bénéficier d’une équivalence de la formation, à l’exception de l’ajustement du plan thérapeutique infirmier, lorsque sont réunies les conditions suivantes :

  1. elle les exerce dans le cadre de ce programme d’études ou de cette formation complémentaire;
  2. elle les exerce sous la supervision d’une infirmière qui est présente dans l’unité de soins concernée en vue d’une intervention rapide. » (art. 8);

L'externe

Les activités permises aux externes sont précisées à l’annexe 1 du Règlement. Celui-ci n’inclut pas l’ajustement du PTI.

L'étudiante

« L’étudiante en soins infirmiers peut exercer, parmi les activités professionnelles que peuvent exercer les infirmières, celles qui sont requises pour compléter le programme d’études auquel elle est inscrite, à l’exception de l’ajustement du plan thérapeutique infirmier, lorsque sont réunies les conditions suivantes : 

  1. elle les exerce dans le cadre de ce programme d’études;
  2. elle les exerce sous la supervision d’une infirmière qui encadre le stage et qui est présente dans l’unité de soins concernée en vue d’une intervention rapide. » (art. 3) »

À retenir

La CEPI peut déterminer et ajuster un PTI pour les activités qui lui sont permises. Toutefois, à aucun moment, l’étudiante, l’externe et la personne admissible par équivalence ne peuvent déterminer ni ajuster un PTI.