Section - Nouvelles

Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Qui peut décider d’administrer un médicament PRN?

Pratique infirmière

Qui peut décider d’administrer un médicament PRN?

02 mai 2018
Qui peut décider d’administrer un médicament PRN?

Le service de consultation professionnelle reçoit régulièrement des questions concernant la décision d’administrer un médicament prescrit au besoin (PRN). Est-ce qu’une candidate à l’exercice de la profession infirmière (« CEPI ») ou une externe en soins infirmiers peut décider d’administrer un médicament PRN prescrit en ordonnance individuelle ou si cette décision relève de l’infirmière?

 

Ce que les lois et règlements indiquent quant à l’évaluation de la condition physique et mentale d’une personne symptomatique et à l’administration de médicaments pour les divers intervenants en soins infirmiers :

L’infirmière, en conformité avec l’article 36 sur la Loi sur les infirmières et les infirmiers, évalue l’état de santé d’une personne, détermine et assure la réalisation du plan de soins et de traitement et prodigue les soins et les traitements infirmiers et médicaux. Elle évalue la condition physique et mentale de la personne symptomatique, administre ou ajuste des médicaments ou d’autres substances lorsqu’ils font l’objet d’une ordonnance, et exerce la surveillance clinique de la condition des personnes dont l’état de santé présente des risques, y compris le monitorage et les ajustements du PTI.

 

Conformément à ses activités professionnelles, lorsqu’un médicament est prescrit PRN, l’infirmière peut décider d’administrer le médicament. Elle peut également déterminer, à la suite de son évaluation de l’état de santé du patient, les conditions d’administration du médicament qu’elle consigne au PTI pour en assurer l’administration adéquate et appropriée.

 

L’évaluation des effets de la médication doit être effectuée régulièrement par l’infirmière en tenant compte du type de médicament PRN administré. Cette évaluation s’inscrit dans la surveillance clinique du patient et permet, entre autres, de s’assurer de l’efficacité du médicament, d’ajuster le PTI au besoin et de faire le suivi au médecin traitant, s’il y a lieu.

 

La CEPI peut, selon les conditions prescrites au Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers, exercer les activités professionnelles que peuvent exercer les infirmières, à l’exception de celles énumérées à l’article 10 du Règlement.

La pratique de la CEPI ne diffère pas de celle de l’infirmière quant à l’administration d’un médicament PRN. En effet, tout comme l’infirmière, la CEPI peut décider d’administrer le médicament PRN et déterminer, à la suite de son évaluation, d’élaborer un PTI dans lequel elle précisera son utilisation. Elle doit également assurer la surveillance clinique du client et faire les suivis nécessaires.

L’externe en soins infirmiers peut administrer les médicaments ou autres substances selon la voie indiquée et les conditions prévues au Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers (http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cr/I-8,%20r.%202/). Le Règlement est explicite quant à l’administration de la médication PRN par les externes.

 

Ainsi, dans le cas d’administration d’un médicament PRN, le patient doit avoir été évalué préalablement par une infirmière (voir l’article 6 de l’annexe 1 du Règlement).

 

Piège à éviter :

Le symptôme qui apparaît pour une première fois est associé à une condition clinique spécifique. Il faut être prudent et ne pas réduire l’activité à sa plus simple expression en administrant le PRN en réponse à ce symptôme. Le jugement clinique est toujours important.

Malgré le fait qu’il existe une ordonnance pour un médicament PRN, une évaluation de la condition physique de la personne symptomatique permet d’en identifier la ou les causes et s’il y a présence de symptômes associés. L’infirmière et la CEPI peuvent utiliser des outils tels que le PQRSTU/AMPLE de même que l’examen physique et mental comme moyens pour les aider dans leurs évaluations. Ensuite, elles seront en mesure d’identifier les interventions appropriées qui pourraient être d’ordre pharmacologique, tels que l’administration d’un médicament PRN, ou d’autres moyens non pharmacologiques afin de répondre au besoin clinique de la personne.

 

Besoin d’une règle de soins infirmiers?

L’élaboration d’une règle de soins infirmiers dans l’établissement est un outil d’encadrement qui permet de préciser les attentes des divers intervenants dans le contexte où un médicament PRN est prescrit.