Chronique déontologique

Rappel déontologique : obligations en lien avec l’usage du titre de « spécialiste »

05 juin 2018
Rappel déontologique : obligations en lien avec l’usage du titre de « spécialiste »

L’article 58 du Code des professions (RLRQ, chapitre C-26) stipule ceci :

"Nul ne peut utiliser un titre de spécialiste correspondant à une classe de spécialité prévue par règlement pris en vertu du paragraphe e de l’article 94 ni agir de façon à donner lieu de croire qu’il est spécialiste dans cette classe de spécialité, s’il n’est titulaire du certificat de spécialiste approprié.

Un professionnel ne peut se qualifier de spécialiste s’il n’est titulaire d’un certificat de spécialiste."1
 

Ainsi, l’infirmière ne peut utiliser le titre de spécialiste ou d’infirmière spécialisée si elle n’est pas titulaire d’un certificat de spécialiste émis par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). Actuellement, l’OIIQ délivre uniquement des certificats de spécialistes pour les classes de spécialités suivantes 23

  • Infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL)
  • Infirmière praticienne spécialisée en soins aux adultes (IPSSA)
  • Infirmière praticienne spécialisée en soins pédiatriques (IPSSP)
  • Infirmière praticienne spécialisée en santé mentale (IPSSM)
  • Infirmière praticienne spécialisée en néonatalogie (IPSNN)
  • Infirmière clinicienne spécialisée (ICS) en prévention et contrôle des infections

 

Lorsqu’une infirmière contrevient à une loi ou à un règlement qui régit la profession, elle s’expose à la possibilité de faire l’objet d’une enquête du Syndic.

 


1 Code des professions, RLRQ, chapitre C-26.
2 Classes de spécialités d’infirmière praticienne spécialisée (Règlement sur les) (RLRQ, chapitre I-8, r. 8)
3 Classe de spécialité d'infirmière clinicienne spécialisée en prévention et contrôle des infections de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (Règlement sur la) (RLRQ, chapitre I-8, r. 7.1)