Communiqué de presse

Rapport de l’enquête conjointe CMQ-OIIQ-OIIAQ sur la qualité des soins médicaux et infirmiers au CHSLD Herron et à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal

16 mars 2021
Rapport de l’enquête conjointe CMQ-OIIQ-OIIAQ sur la qualité des soins médicaux et infirmiers au CHSLD Herron et à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal
  • Le rapport formule 31 recommandations pour garantir un même niveau de qualité de soins pour tous les aînés en CHSLD.
  • Les enquêteurs ont rencontré près de 200 personnes, dont une quarantaine de gestionnaires.

Montréal, le 16 mars 2021 — Le Collège des médecins du Québec (CMQ), l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ) rendent public aujourd’hui le rapport de leur enquête conjointe portant sur la qualité des soins dispensés par leurs membres respectifs au Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Herron et à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM). À l’instar de leur mandat de protection du public et du pouvoir d’enquête du CMQ et de l’OIIQ, les trois ordres professionnels ont conjugué leurs efforts pour réaliser cette enquête tripartite, sous l’angle de la qualité des actes professionnels, alors qu’une soixantaine de décès en tout sont survenus dans ces deux établissements au début de la pandémie de COVID-19. 

Le rapport formule 31 recommandations et constitue la base des actions requises pour une prise en charge de qualité des aînés en établissement, afin de leur offrir de meilleurs soins médicaux et infirmiers. La tenue de cette enquête a été motivée par la situation particulière de ces deux établissements de soins de longue durée, parmi les premiers à connaître des éclosions majeures et à déplorer de nombreux décès sur une courte période, entre la mi-mars et la mi-avril 2020, soit durant la première vague de la pandémie. Les trois ordres professionnels souhaitaient également avoir un comparable entre la qualité des soins offerts dans un centre privé et un établissement public, tel que l’IUGM, reconnu pour son expertise. 

Désorganisation, méconnaissance du domaine et manque d’équipements de protection 

L’enquête a permis de relever plusieurs éléments structurels et organisationnels qui ont influencé la qualité des soins et qui ont empêché les professionnels d’offrir des soins selon les normes en vigueur. Elle n’a pas permis de mettre en évidence des manquements apparents de la part des membres des ordres concernés quant à leurs responsabilités professionnelles ou en matière de compétences. 
 
Plusieurs situations ont été constatées au CHSLD Herron, dont une organisation déficiente du travail et une méconnaissance du domaine des soins de santé chez ses gestionnaires. En ce qui concerne l’IUGM, l’enquête démontre que malgré les circonstances exceptionnelles et toutes les difficultés rencontrées, les soins dispensés ont été adéquats en dépit de l’augmentation importante de leur intensité. Les équipes étaient composées de professionnels expérimentés et soutenues par du personnel d’encadrement compétent. 

L’enquête a ciblé la période du 1er décembre 2019 au 15 avril 2020 pour obtenir un portrait de la qualité des pratiques avant et pendant la première vague de la pandémie. Au total, les enquêteurs ont rencontré 186 personnes, dont 6 médecins, 47 gestionnaires, 50 infirmières, 37 infirmières auxiliaires et 44 préposés aux bénéficiaires.

Déclarations

 

« Les conclusions de notre enquête conjointe mettent en lumière des faits qui nous préoccupent grandement. En phase avec notre mandat de protection du public, nous nous engageons à continuer de nous assurer de la qualité des soins dispensés par les médecins qui exercent en CHSLD. Tous les résidents des CHSLD, qui représentent une clientèle particulièrement vulnérable, ont droit à des soins et services de santé sécuritaires et à la hauteur de leurs besoins, peu importe s’ils vivent dans un établissement public ou privé. »  - Dr Mauril Gaudreault, président du CMQ

 

« Nous voulons que cette démarche concertée enclenche un projet sociétal de plus grande envergure en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec afin de revoir tout le continuum de soins et services aux aînés. Les limites des modèles de soins existants, notamment en CHSLD privés ou publics, ont été maintes fois dénoncées par l’OIIQ, et ce, bien avant la pandémie. Il est impératif d’y offrir de meilleurs soins, empreints de respect et de dignité; l’expertise infirmière fait partie de la solution. Les CHSLD sont à la fois des milieux de soins spécialisés et des milieux de vie pour des personnes vulnérables en lourde perte d’autonomie : ne l’oublions pas. » - Luc Mathieu, président de l’OIIQ

 

« Nos aînés hébergés en CHSLD et leurs proches se doivent de recevoir des soins et services de qualité, de même que de mourir dans le respect et la dignité. Il est essentiel que l'offre de services à cette clientèle vulnérable continue d’être priorisée par le MSSS, en collaboration avec tous les partenaires impliqués. 


Les 10 000 infirmières auxiliaires jouent un rôle crucial et essentiel auprès de nos aînés, mais il est indispensable qu’elles aient les moyens nécessaires pour mettre à profit leur plein champ d’exercice au bénéfice de la population. Les recommandations de notre enquête sont conséquentes avec les nombreux énoncés de position formulés ces dernières années, quant à la mise en place d’une offre de soins et de services axée sur la collaboration interprofessionnelle et articulée autour du continuum de vie des personnes hébergées en CHSLD. » 

- Carole Grant, présidente de l’OIIAQ

 

Les 9 et 10 mars derniers, les présidents du CMQ et de l’OIIQ ainsi que la présidente de l’OIIAQ ont présenté ensemble le rapport d’enquête au ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et à la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, de même qu’à la présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Lynne McVey, et à la présidente-directrice générale de l’IUGM, Sonia Bélanger. Au terme de cette démarche, les trois ordres professionnels remercient les nombreuses personnes qui ont contribué à cette enquête conjointe et offrent toute leur collaboration au gouvernement.

 

 

À propos du Collège des médecins du Québec
Le Collège des médecins du Québec est un ordre professionnel qui a pour mission de protéger le public en lui offrant une médecine de qualité.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec 
L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 78?000 membres et quelque 16?000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat d’assurer la compétence et l’intégrité des infirmières et infirmiers du Québec ainsi que de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité. 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec
L’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec compte plus de 28 000 membres, ce qui en fait le deuxième ordre professionnel en importance en santé. Il a pour mandat d’assurer la protection du public en exerçant une surveillance de l’exercice de la profession par le biais des divers mécanismes prévus par le Code des professions et ses règlements. L’Ordre a aussi pour mission de favoriser le développement professionnel de ses membres tout en visant l’excellence, et ce, afin de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins et de la santé de la population.

Source : 

Collège des médecins du Québec 
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec

Renseignements et entrevues

Collège des médecins du Québec
Leslie Labranche
Conseillère principale – relations médias
514 933-4179
media@cmq.org

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
Colette Ouellet
Directrice, Bureau du président 
514 604-2298
colette.ouellet@oiiq.org 

Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec
Annabelle Baillargeon
Directrice adjointe des communications et des partenariats stratégiques
514 799-0987
abaillargeon@oiiaq.org