Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Reconnaissance de la contribution infirmière dans le système de santé québécois

Un modèle d’accès à implanter ailleurs au Québec
07 avr. 2017

Montréal, le 7 avril 2017 – L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) accueille favorablement la mise en œuvre du projet Archimède dans le GMF de la Clinique médicale Saint-Vallier de Québec.

Ce modèle propose une offre de services adaptés dans un secteur de la ville de Québec où l’accès aux soins de santé représente un défi de taille. Il vise une réponse efficace et rapide aux besoins de santé, tant pour les soins de proximité aux personnes âgées que pour la prise en charge globale de personnes souffrant de problèmes de santé chroniques. Le projet Archimède dans le GMF de la Clinique médicale Saint-Vallier mettra de l’avant les compétences des infirmières et des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) auprès des patients, de façon optimale.

L’OIIQ demeure convaincu que le gouvernement du Québec doit faire de ce projet pilote une solution durable et facilement exportable en vue de desservir d’autres communautés du Québec. « Le Québec  fait un pas dans la bonne direction pour améliorer l’accès aux soins de santé de sa population. On ne peut que se réjouir d’une telle reconnaissance des expertises infirmières. Il faut maintenant veiller à ce que la collaboration interprofessionnelle puisse s’établir selon les plus hauts standards de qualité », précise la présidente de l’OIIQ, Lucie Tremblay.

 

De grands bénéfices pour le patient

Accès téléphonique à l’équipe soignante pour favoriser l’accès aux services en temps opportun, gestion précoce des problèmes de santé afin de réduire les complications et les hospitalisations, accès à un rendez-vous à l’intérieur des 48 à 72 heures lors d’un problème ponctuel : les bénéfices seront très appréciables pour le patient.

Le modèle de soins Archimède encourage non seulement la continuité de l’offre de soins par l’intégration optimisée des ressources infirmières – trois infirmières et trois IPS en soins de première ligne avec le début du projet, jusqu’à cinq IPS en 2021 –, mais il favorise aussi l’autodétermination de la personne envers ses besoins de santé, auxquels répond de façon globale une équipe interprofessionnelle accessible et de proximité (par exemple : travailleur social, kinésiologue, nutritionniste, et autres), ce qui vise à limiter la fréquence de visites aux services de sans rendez-vous. « Les infirmières et les infirmiers du Québec ont toujours considéré le patient comme un véritable partenaire quant à la prise en charge de ses problèmes de santé; ce modèle correspond aux valeurs de la profession », déclare Mme Tremblay.

 

Autonomie en toute collaboration professionnelle

Le modèle de soins Archimède prévoit la reconnaissance de chaque professionnel afin qu’il utilise l’ensemble de ses compétences de façon optimale. Ce sont les compétences respectives de chacun des professionnels et des patients qui orientent la prise de décision clinique et la participation de l’un ou l’autre. Le professionnel requis offre les soins appropriés, susceptibles de répondre le mieux aux besoins des patients. En ce sens, l’idée d’accessibilité est soutenue par la synergie de tous les professionnels qui agissent où leur contribution apporte la plus grande valeur : « C’est une approche humaine et centrée sur les besoins de la personne. Il faut revoir nos façons de faire au bénéfice de la santé de tous les Québécois et s’assurer d’implanter ce genre de modèle de soins ailleurs au Québec. », affirme Mme Tremblay.

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Au 31 mars 2016, il comptait quelque 74 000 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.

Le Projet de Clinique Archimède a été initié par Christine Laliberté, inf., M. Sc. IPSPL, janvier 2016.