Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Prix et distinction
Prix régionaux Innovation clinique Banque Nationale 2018 / Chaudière-Appalaches

Réduire les inégalités dès la petite enfance

Nathalie Boëls

|
01 janv. 2019
Réduire les inégalités dès la petite enfance

De fait, 22 % des enfants de maternelle présentent une vulnérabilité dans au moins un domaine de leur développement (Institut de la statistique du Québec, 2013), une proportion qui s’élève à 35 % à Montmagny-L’Islet (ISQ, 2015). C’est pourquoi une équipe du CISSS formée d’une infirmière, d’une pédiatre, d’une psychologue, d’une IPSPL et de gestionnaires a conçu le projet « Réduire les inégalités en étant réunis pour les enfants ».

« Beaucoup d’enfants de Chaudière-Appalaches ont des retards de développement lorsqu’ils entrent à la maternelle », déplore Maryan Lacasse, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) au CISSS de Chaudière-Appalaches et présidente de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de cette région. Le projet « Réduire les inégalités en étant réunis pour les enfants » a valu à son équipe le Grand prix Innovation clinique Banque Nationale 2018, remis lors du Congrès annuel de l’OIIQ en novembre dernier.

« Nous voulions assurer un meilleur suivi des enfants vulnérables, particulièrement ceux qui n’ont pas de médecin de famille », précise Maryan Lacasse. Jusqu’alors, le retard de développement de ces enfants était dépisté de façon variable lors de leur visite au CLSC pour la vaccination. Dorénavant, la prise en charge de l’enfant par les intervenants du CISSS et en collaboration avec les différents partenaires communautaires est rapide, et ce, avant son entrée scolaire.remis lors du Congrès annuel de l’OIIQ en novembre dernier.

 

« Ce projet est novateur en raison de la diversité des professionnels impliqués, tout en favorisant une uniformisation des informations de suivi du patient grâce à l’utilisation d’un même outil. » Maryan Lacasse, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) au CISSS de Chaudière-Appalaches et présidente de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de cette région.

Activités réservées

L’infirmière est au cœur de cette intervention en exerçant l’activité réservée qui consiste à « évaluer un enfant qui n’est pas encore admissible à l’éducation préscolaire et qui présente des indices de retard de développement, dans le but de déterminer des services de réadaptation et d’adaptation répondant à ses besoins ». Elle recueille diverses informations auprès des parents afin d’évaluer les risques de maladies ou de retard de développement de l’enfant. Elle leur recommande des actions et leur donne des conseils en fonction de l’âge de l’enfant. Elle propose ensuite un suivi adapté aux besoins de ce dernier et, quand elle le juge nécessaire, l’oriente vers une IPS, son médecin de famille ou un autre professionnel (ergothérapeute, physiothérapeute ou orthophoniste) de la Clinique de développement du CISSS de Chaudière-Appalaches, secteur Montmagny-L’Islet. Enfin, elle assure la coordination des services.

La force du projet réside dans la collaboration interdisciplinaire, mais le projet mobilise également tout le territoire qui compte quatre CLSC et un GMF disposant de trois points de services. « Tous ces acteurs ont cru au projet et n’ont pas lésiné sur les efforts afin qu’il se concrétise, signale Maryan Lacasse.

Le programme repose sur l’« ABCdaire collaboratif des 0-5 ans », outil de suivi systématique comprenant les points de surveillance du développement de l’enfant. Ce formulaire bien connu des milieux cliniques a été adapté afin de le rendre disponible dans le logiciel e-Clinibase. Ainsi, tous les professionnels de la santé prenant part au suivi de l’enfant peuvent consulter les notes de leurs collègues dans son dossier. Cet outil commun a aussi l’avantage d’uniformiser le suivi, les notes au dossier et les conseils donnés aux parents.

En vue d’assurer une utilisation efficace de l’outil, l’équipe du CISSS a formé ses intervenants et professionnels sur le guide de l’ABCdaire et sur l’évaluation de l’enfant afin que tous emploient la même façon de faire et sachent reconnaître les indices d’un retard de développement de l’enfant selon son âge.

« Les grands gagnants sont les plus de 500 enfants qui ont reçu des services au bon moment et par le bon professionnel », s’est réjouie Sonia Laurendeau, infirmière au CISSS de Chaudière-Appalaches, au moment de recevoir ce prix au nom de l’équipe du projet.


Références

Institut de la statistique du Québec. (2013). «Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2012. Portrait statistique pour le Québec et ses régions administratives».
Institut de la statistique du Québec. (2015). «Résultat de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) pour Montmagny-L’Islet en 2012».

Dans l’ordre habituel, Sylvie Coulombe, directrice du développement des partenariats professionnels, Banque Nationale, Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, Rose-Marie Grenier, conseillère-cadre en soins infirmiers spécialisés par intérim, clientèle jeunesse, Sonia Laurendeau, infirmière, Maryan Lacasse, IPSPL (tenant le trophée), Geneviève Leblanc, conseillère cadre en soins infirmiers, Claudine Wilson, directrice du programme jeunesse, et Luc Mathieu, président de l’OIIQ.
Dans l’ordre habituel, Sylvie Coulombe, directrice du développement des partenariats professionnels, Banque Nationale, Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, Rose-Marie Grenier, conseillère-cadre en soins infirmiers spécialisés par intérim, clientèle jeunesse, Sonia Laurendeau, infirmière, Maryan Lacasse, IPSPL (tenant le trophée), Geneviève Leblanc, conseillère cadre en soins infirmiers, Claudine Wilson, directrice du programme jeunesse, et Luc Mathieu, président de l’OIIQ.