Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse
Prix Innovation clinique Banque Nationale 2017

Rôle de l’infirmière praticienne spécialisée (IPS) en équipe interprofessionnelle : un grand bénéfice pour les patients

05 juin 2017

Lévis, le 5 juin 2017 – Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2017 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Chaudière-Appalaches (ORIICA) a été décerné au projet « Clinique spécialisée de prise en charge des personnes atteintes de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ».

Il s’agit d’un bel exemple de collaboration interprofessionnelle qui favorise une pratique infirmière de qualité ainsi qu’une continuité de soins chez les gens atteints de MPOC dans la MRC des Etchemins.
 

Le suivi des maladies chroniques en Chaudière-Appalaches : une offre de service incomplète

La MPOC est un problème de santé majeur et la prise en charge de cette maladie représente une charge de travail importante et des coûts élevés pour le réseau de la santé. Dans la région de Chaudière-Appalaches, et plus précisément dans le secteur des Etchemins, la MPOC est la deuxième cause d’hospitalisation et de mortalité. Cependant, aucun suivi interdisciplinaire à court ou à long terme n’était offert. Les inhalothérapeutes de la région assuraient seuls la prise en charge d’une centaine de patients, ce qui s’agissait, disons-le, d’une tâche considérable. Saisie de cette situation, l’équipe de Mme Marie Line Gagnon a décidé de mettre sur pied une clinique spécialisée consacrée à cette clientèle.
 

Une collaboration interprofessionnelle

L’équipe de la clinique est composée de deux infirmières praticiennes spécialisées (IPS), de deux inhalothérapeutes, d’une infirmière, d’un directeur adjoint aux soins infirmiers et d’une conseillère-cadre en soins infirmiers. Dès son arrivée à la clinique, le patient fait l’objet d’une évaluation complète de sa condition de santé et un plan d’action personnalisé est élaboré conjointement par l’IPS et l’inhalothérapeute. Ce plan est par la suite transmis à tous les professionnels impliqués dans le suivi du patient (médecin de famille, infirmière, pharmacien communautaire.) Le patient peut ainsi communiquer plus facilement avec sa clinique ou son pharmacien pour commencer un traitement si son état de santé se détériore, évitant ainsi une rupture de service. L’IPS évalue le patient, et l’inhalothérapeute enseigne de son côté les techniques respiratoires. Le succès de ce projet repose sur le continuum de services offerts dans la communauté, qui impliquent la collaboration étroite de différents professionnels de la santé.
 

Une utilisation judicieuse des compétences infirmières spécialisées

Ce projet optimise le rôle de l’infirmière praticienne spécialisée dans le cadre d’une collaboration professionnelle riche et efficace. Au sein de l’équipe, l’IPS est appelée à agir tant sur le plan de la prévention que celui du traitement et du suivi des patients atteints de la MPOC. Cette prise en charge essentielle évite les visites aux urgences à répétition et les risques d’éventuelles hospitalisations. Les habiletés de l’IPS sont mises de l’avant en favorisant la satisfaction des besoins d’une clientèle atteinte d’une maladie chronique complexe, une clientèle vieillissante et en croissance. L’IPS mobilise aussi les membres de la famille pour faire équipe avec le patient dans l’autogestion de sa condition de santé.
 

Un modèle profitable à plusieurs

Les professionnels de la clinique spécialisée souhaiteraient étendre leurs services à la clientèle asthmatique adulte. Également aux prises avec une maladie chronique pulmonaire qui se traduit par des difficultés respiratoires, cette clientèle requiert des soins similaires et pourrait certainement profiter du suivi interdisciplinaire proposé par la clinique.
 

Acteurs du projet

  • Marie Line Gagnon, conseillère-cadre en soins infirmiers
  • Vicky Racine, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne
  • Estelle Rancourt, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne
  • Krystelle Jacques, inhalothérapeute
  • Sandra Rodrigue, inhalothérapeute
  • Céline Gagnon, infirmière
  • Yves Roy, directeur adjoint aux soins infirmiers

À propos du Concours Innovation clinique

Le Concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $ remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2017.