Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2015

Le pied diabétique soigné dans une clinique intégrant une pratique interdisciplinaire et un volet académique

Sainte-Thérèse, le 12 juin 2015 – 

L’instauration d’une équipe interdisciplinaire en soins de plaies a contribué à améliorer significativement la guérison des plaies aux pieds chez les personnes diabétiques au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière (Nord de Lanaudière) en permettant d’éviter des complications et des coûts importants. Ce projet, intitulé L’expertise infirmière et podiatrique : un levier pour la guérison de l’ulcère du pied diabétique, a valu à l’équipe le prix Innovation clinique Banque Nationale 2015 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière.

Le territoire du Nord de Lanaudière compte environ 25 000 personnes atteintes du diabète, une maladie qui mène souvent à des ulcères et autres plaies du pied, cause de consultations fréquentes et récurrentes à la clinique de plaies chroniques et complexes du CISSS de Lanaudière (Nord de Lanaudière). En fait, l’amputation pour cause de plaie infectée chez cette clientèle est 20 fois plus élevée que dans le reste de la population et le coût moyen du traitement de l’ulcère du pied diabétique sans infection est de 8000 $, et de 17 000 $ pour le traitement de l’ulcère infecté. Or, une part importante des complications du pied diabétique peut être évitée par une détection précoce et une prise en charge appropriée.

Pour ce faire, en 2012, l’offre de services à la clientèle de la clinique de plaies a été bonifiée afin de mettre en relief le rôle de l’infirmière stomothérapeute à titre de leader de l’équipe interdisciplinaire, mais aussi par l’introduction d’un podiatre. Ainsi, en plus d’un volet académique incluant des stages cliniques, une collaboration interdisciplinaire novatrice est née, ce qui fait de ce projet une première au Québec. En plus de l’infirmière stomothérapeute et du médecin, la clinique accueille désormais un podiatre et des étudiants en sciences infirmières, des étudiantes infirmières praticiennes spécialisées, des infirmières ressources en soins de plaies, des stagiaires en podiatrie de même que des résidents en médecine, rattachés à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

L’intervention interdisciplinaire contribue à diminuer le taux de complications liées à cette problématique en croissance. Tout d’abord, l’infirmière stomothérapeute coordonne les activités de la clinique interdisciplinaire de soins de plaies. Experte-conseil, ayant une vision globale de l’usager et sa famille, elle détermine le plan de traitement et prodigue les soins et traitements s’y rattachant. Coordonnatrice de l’épisode de soins, elle assure la continuité des soins et réfère au besoin le client à d’autres professionnels, soit la nutritionniste, le physiothérapeute, l’ergothérapeute, etc. Elle assure également le suivi avec les infirmières de première ligne et les soutient à distance pour des traitements non conventionnels ou nouveaux. De plus, en étroite collaboration avec les autres professionnels, elle renforce auprès de la clientèle les volets prévention, promotion et observance au traitement.   

Par ailleurs, l’ajout d’un volet académique en podiatrie à cette clinique comporte des bénéfices pour la clientèle tant sur le plan clinique que financier. Entre autres, puisqu’une partie des frais est financée par le programme d’études en podiatrie, les usagers ont notamment accès à moindre coût aux dispositifs de décharge, qui permettent de réduire la pression sur le pied diabétique pour en favoriser la guérison.

En 2011-2012, soit avant l’instauration de l’équipe interdisciplinaire, le taux de guérison des ulcères du pied diabétique était de 6 %, comparativement à 70 % en 2014-2015. La clientèle se dit très satisfaite de la rapidité de la prise en charge et de la fluidité entre les professionnels de la santé. Ainsi, ce projet a influencé positivement la qualité de vie de ces usagers.

Le rapprochement des milieux d’enseignement et des milieux cliniques peut très bien s’appliquer à d’autres disciplines et clientèles. Déjà, un autre établissement a démontré son intérêt à implanter la pratique développée au Nord de Lanaudière. De plus, cette approche interdisciplinaire du soin des plaies du pied diabétique suscite également l’intérêt de la direction de l’UQTR qui souhaite développer un programme de deuxième cycle en soins de plaies. Ce type de projet pourrait également se transposer dans d’autres sphères de la stomothérapie, telles que les soins de stomie et d’incontinence.

L’équipe du projet est composée de :

  • Luce Martineau, conseillère en soins infirmiers-stomothérapeute
  • Dr Sébastien Hains, podiatre, professeur clinique de podiatrie
  • Dre Marie-Frédérique Thibault, médecin omnipraticienne
  • Shirley Assels, chef de service par intérim du service de polyclinique, endoscopie (2011-2012)
  • Lise Beaudry-Bélair, coordonnatrice au soutien à la dotation et au développement des compétences
  • Odette Desaulniers, chef de programme, suppléance rénale
  • Dre Isabelle Létourneau, néphrologue
  • et François Martin, chef du programme de services ambulatoires (depuis 2012)

Le concours Innovation clinique a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population et à la qualité des soins offerts, ainsi qu’à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’informations entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $, et ils sont admissibles au Grand prix Innovation clinique remis à l’occasion du congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 9 et 10 novembre 2015.

– 30 –

Source :
France Laframboise
Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Information :
Luce Martineau
CISSS de Lanaudière
514 708-4598

Lauréanne Marceau
Chargée de projets, communications et relations avec les médias
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
514 935-2501, poste 258
514 895-1987