Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Rétablissons les faits : l’OIIQ souhaite que l’ensemble des IPS occupent la place qui leur revient en santé mentale

28 sept. 2020
Rétablissons les faits : l’OIIQ souhaite que l’ensemble des IPS occupent la place qui leur revient en santé mentale

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) est sensible aux préoccupations soulevées récemment par des infirmières et infirmiers ainsi que certains regroupements de professionnels en ce qui concerne l’accessibilité aux services de proximité pour les personnes présentant un problème de santé mentale. À la lumière de ces préoccupations, il est important de rétablir les faits.

Près d’une personne sur cinq est atteinte de troubles mentaux au Québec (INSPQ, 2012) et ce sans compter les situations où une personne vit un problème lié à la santé mentale. Selon certaines données moins de la moitié de ces personnes consultent par crainte de stigmatisation (INESSS, 2018). Il est clair pour l’OIIQ que les infirmières et infirmiers, dont les IPS, sont appelés à travailler auprès de ces clientèles dans l’exercice de leurs fonctions. Il importe donc d’apporter certaines précisions à ce sujet.

D’entrée de jeu, nous insistons sur le fait que l’entrée en vigueur de la Loi 6 et de la nouvelle réglementation sur la pratique des IPS ne modifiera en rien, ni n’interdira l’exercice des IPS auprès de la clientèle présentant un problème de santé mentale. Les IPS, notamment celles en première ligne (IPSPL), en soins aux adultes (IPSSA) et en soins pédiatriques (IPSSP), peuvent et pourront continuer d’assurer le suivi des clientèles présentant un problème de santé mentale. Les IPS disposent des connaissances et compétences pour effectuer une évaluation clinique avancée. En effet, les IPS peuvent et doivent, en vertu de leur activité professionnelle, « évaluer la condition physique et mentale d’une personne symptomatique » agir auprès de la population présentant des problèmes de santé mentale.   

IPS en santé mentale : qu’est-ce qui les distingue des autres IPS?   

Formés et habilités à évaluer les troubles mentaux des personnes, les IPSSM détiennent les compétences pour proposer un plan de traitement et intervenir selon les meilleures pratiques. Les IPSSM font partie des professionnels pouvant évaluer les troubles mentaux des personnes de tous âges, et ce, tant en première ligne qu’en soins spécialisés. Par ses compétences, l’IPSSM facilite l’accès aux soins et services dans le domaine de la santé mentale et contribue à leur pertinence clinique.

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin