Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Tout connaître sur les externes

23 mai 2019
Tout connaître sur les externes

Vous pensez tout connaître des externes qui sont embauchés dans les établissements de santé? Répondez aux questions ci-dessous et tentez d’obtenir une note parfaite!

 

1- Est-ce que les externes peuvent procéder à la double vérification des médicaments à haut risque de préjudice?

Réponse : Oui. La double vérification n’est pas une activité réservée au sens de la loi puisqu’il ne s’agit pas de préparer, de mélanger ou d’administrer ledit médicament.

En fait, c’est le chef du département de pharmacie de l’établissement ou le pharmacien qui a établi une règle à cet effet.

Rappelons que la responsabilité de cette activité incombe à la personne qui administre le médicament.

 

2- Est-ce que les externes peuvent faire le décompte des narcotiques ou contresigner une dose de narcotique jetée?

Réponse : Oui. Chaque établissement est responsable d’adopter une politique de contrôle des narcotiques selon les lois et les règlements en vigueur. Cette politique détermine les professionnels (infirmières, infirmiers, CEPI ou autres) qui ont accès aux narcotiques de même que la méthode de contrôle qu’ils doivent appliquer, par exemple pour le décompte.

 

3- Est-ce que les externes peuvent relever les ordonnances médicales? Est-ce que les externes peuvent accepter des ordonnances verbales ou téléphoniques?

Réponse : Oui. Il ne s’agit pas d’une activité professionnelle exclue. Toutefois, les ordonnances devraient être en lien avec les activités permises aux externes selon l’Annexe I du Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers.

De plus, il appartient aux établissements d’encadrer ou de limiter cette pratique selon le contexte de soins.

 

4- Est-ce que l’externe peut réaliser des activités autres que celles permises en vertu du Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers?

Réponse : Oui. À l’exception de celles réservées à un professionnel. Tout comme les autres membres de l’équipe de soins infirmiers, vous pouvez, comme externe, effectuer des activités non réservées à des professionnels. Il est toutefois primordial de garder en tête l’objectif de votre externat : contribuer à votre apprentissage en vous permettant d’exercer certaines activités professionnelles.

Si une grande partie de votre temps est consacrée à des activités autres que celles qui vous sont permises en vertu du Règlement, une réflexion s’impose sur la valeur de l’expérience de l’externat pour votre développement comme futurs professionnels en soins infirmiers.

Par ailleurs, les situations dans lesquelles vous procédez à des activités non réservées à un professionnel devraient constituer des occasions d’apprentissage où vos connaissances d’étudiants en soins infirmiers vous permettent de contribuer à améliorer la qualité des soins, tout en consolidant et en approfondissant vos connaissances en partenariat avec l’infirmière ou l’infirmier avec qui vous êtes jumelés.

 

 5- Une étudiante au collégial n’a pas terminé sa 2e année; il lui manque son cours de philosophie. Est-elle admissible à l’externat?

Réponse : Non. Selon le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers, l’externe se définit comme la personne qui, depuis 12 mois et moins, a complété avec succès les deux premières années du programme d’études collégiales.

 

 

Questions? Contactez-nous.

Pour en savoir plus, consultez notre FAQ sur les externes ainsi que l'étape 2 pour accéder à la profession infirmière au Québec de notre site Web, à l’intention des CEPI.

 

Notre équipe est disponible pour répondre à toutes vos questions : 

Téléphone : 514 935-2501 ou 1 800 363-6048

Courriel : infirmieres-br@oiiq.org

Pour en savoir plus sur nos heures d'ouverture

Pour aller plus loin